Djokovic, l’homme invincible en Chine

Novak Djokovic retournant un service du Croate Borna Coric lors du match de la finale, dimanche
Photo: Andy Wong Associated Press Novak Djokovic retournant un service du Croate Borna Coric lors du match de la finale, dimanche

Novak Djokovic a remporté un quatrième titre au Masters de Shanghai, dimanche, lorsqu’il a pris la mesure de la 13e tête de série Borna Coric 6-3, 6-4.

Djokovic, la deuxième tête de série, n’a jamais perdu en quatre participations (2012, 2013, 2015 et 2018) à la finale du tournoi de Shanghai. Il partageait jusqu’ici le record pour le plus grand nombre de titres (3) dans la métropole chinoise avec l’Écossais Andy Murray.

Djokovic présente une fiche de 11-0 en finale en carrière en Chine, où il a également gagné le tournoi de Pékin à six reprises et la Coupe Masters de tennis, tenue à Shanghai, en 2008.

« Peut-être que j’étais chinois dans une autre vie, a dit Djokovic, souriant, pour justifier son impressionnante fiche dans ce pays. Je n’en serais pas surpris, pour être franc, car je me sens bien et que je trouve qu’il est facile de communiquer et d’établir des liens avec les gens d’ici. »

« C’est très, très positif, pour moi depuis plus de 10 ans ici en Chine, a-t-il ajouté. Il y a quelque chose de spécial avec cet endroit, qui me fait sentir à la maison. »

Djokovic a dominé ses adversaires cette semaine avec son puissant service ; il a d’ailleurs remporté ses 47 jeux au service pendant le tournoi.

« Pour être honnête avec vous, j’ignore si ça s’est déjà produit auparavant, vous savez, de jouer dans un tournoi sans jamais être brisé, a mentionné Djokovic. Je suis certain que ça ne s’est pas produit souvent dans ma carrière. C’était donc l’une de mes meilleures semaines au service en carrière. »

« Mon service, je dirais, a toujours été une arme secrète, le coup le plus important dans ce jeu, a-t-il dit. Mais j’essaie toujours de l’utiliser avec précision et efficacité, plutôt qu’avec vitesse et puissance. »

Le Serbe n’a offert qu’une seule balle de bris à Coric, au sixième jeu de la deuxième manche. Coric, qui n’a jamais battu Djokovic en trois duels en carrière, a raté son coup droit et n’a pu menacer son adversaire par la suite.

« Ç’a été très difficile, a reconnu Coric. Je ne savais pas trop quoi faire exactement. Je croyais que je jouais bien, ce qui n’est pas très encourageant en ce moment, parce que si tu joues mal, O.K., alors tu sais que tu dois t’améliorer, modifier certaines choses dans ton jeu. […] Mais de manière générale, je suis satisfait de ma semaine ici. Ça été une très bonne semaine pour moi. »

Novak monte d’une position

Djokovic, qui compte maintenant quatre titres cette saison, se hissera au deuxième rang mondial lors de la publication du classement de l’ATP lundi, repoussant ainsi le Suisse Roger Federer au troisième échelon.

Cette victoire a porté sa série de succès à 18 rencontres, soit la plus longue cette saison sur le circuit. Federer et Rafael Nadal ont chacun connu une séquence de 17 victoires plus tôt cette année.

Coric, qui avait la cuisse droite enrubannée tout au long du match, a préservé trois balles de match alors qu’il était au service lors du neuvième jeu de la deuxième manche.

Le Croate n’a toutefois pu empêcher Djokovic d’obtenir une quatrième balle de match lors du jeu suivant. Le Serbe a gagné le dernier jeu à zéro lorsque Coric a expédié son revers à l’extérieur des limites du terrain.