Serena écrase et avance en finale aux Internationaux des États-Unis

Serena Williams sert contre Anastasija Sevastova, en demi-finale de l’US Open.
Photo: Matthew Stockman Agence France-Presse Serena Williams sert contre Anastasija Sevastova, en demi-finale de l’US Open.

Un gain éclair en 67 minutes a propulsé Serena Williams en finale à Flushing Meadows, jeudi.

L’Américaine a battu la Lettone Anastasija Sevastova 6-3 et 6-0, grâce notamment à cinq bris.

Williams est en quête d’une septième consécration à New York. Son plus récent triomphe date de 2014. Elle a raté l’édition de l’an dernier car elle a donné naissance à son premier enfant, une fille, Olympia. Williams a depuis atteint la finale à Wimbledon, s’inclinant devant Angelique Kerber.

Elle tente de décrocher un 24e titre majeur, ce qui lui permettrait de rejoindre Margaret Court au sommet de l’histoire du tennis.

Intraitable en deuxième manche, elle a converti sa deuxième balle de match avec un 30e coup gagnant, peu après un puissant service.

Sevastova a éliminé la championne en titre, Sloane Stephens, en quarts de finale.

Williams jouera en finale contre Madison Keys ou Naomi Osaka, le duel qui va conclure le programme de la soirée. L’Américaine Keys est la 14e tête de série, six échelons plus haut que la Japonaise Osaka.

Keys mène les affrontements 3-0, l’ayant notamment battue à Roland-Garros cette année et à Flushing Meadows en 2016.

Un duo américain en finale

En double masculin, les Américains Mike Bryan et Jack Sock ont atteint la finale grâce à un gain de 6-2, 6-7 (1) et 6-4 devant Juan Sebastian Cabal et Robert Farah, de la Colombie.

Ils affronteront en match ultime le Polonais Lukasz Kubot et le Brésilien Marcelo Melo, tombeurs du Moldave Radu Albot et du Tunisien Malek Jaziri, 7-6 (3), 3-6 et 6-3.

Sock a remplacé plus tôt cette année le partenaire habituel de Mike, son frère jumeau, Bob. Le nouveau duo a triomphé à Wimbledon, qui n’était que leur deuxième tournoi ensemble.

Les Bryan ont remporté l’étape américaine du Grand Chelem en cinq occasions. Kubot et Melo ont été les champions de Wimbledon en 2017.