Hamilton remporte le Grand Prix d’Italie

Lewis Hamilton célèbre sa victoire, dimanche, à Monza.
Photo: Luca Bruno Associated Press Lewis Hamilton célèbre sa victoire, dimanche, à Monza.

Lewis Hamilton a remporté dimanche le Grand Prix d’Italie de Formule Un, où Lance Stroll a soutiré un point en se classant 10e, conservant ainsi son rang au départ.

Hamilton, de Mercedes, a devancé Kimi Raikkonen, de Ferrari, et Valtteri Bottas, de Mercedes.

À la grande déception des Tifosi, Hamilton a dépassé Raikkonen à huit tours de la fin, en route vers une cinquième victoire en sept ans à Monza.

« Ç’a été si difficile, a reconnu Hamilton, hué sur le podium. Le négativisme n’est jamais agréable, mais ç’a m’a propulsé. Je l’accepte, en fait. »

Raikkonen avait la pole position.

L’Anglais partait troisième, derrière la Ferrari de Sebastian Vettel. Dès le deuxième virage, il s’est faufilé au détriment de l’Allemand, qui a quitté la piste et perdu un morceau de son bolide, suite au contact avec Hamilton.

À la sortie des puits (et avec une nouvelle aile avant), Vettel se retrouvait 18e. De retour dans le top 10 au 15e tour (et cinquième au 20e tour), il en a fait assez pour finir quatrième, mais l’avance de Hamilton est passée de 17 à 30 points, au classement des pilotes.

Il s’agit d’une 68e victoire en carrière pour le Britannique, une sixième cette année.

Hamilton a attendu au 28e tour pour changer de pneus, cédant la tête à Bottas, avec Raikkonen qui rôdait.

Hamilton est rentré en piste troisième et avec Bottas pour contrer Raikkonen, il a pu réduire l’écart.

Quand Bottas a visité les puits (36e tour), le combat était engagé, avec Raikkonen ayant un coussin d’une seconde. Hamilton a frappé quelques tours plus tard de l’extérieur, au premier virage, puis il a gardé la première place.

La Scuderia a été battue par 8,7 secondes. L’écurie espérait une première victoire à la maison depuis 2010.

Max Verstappen de Red Bull a mérité la cinquième place malgré une pénalité de cinq secondes, pour une collision avec Bottas. Verstappen était furieux de la sanction.

« Ils font vraiment du beau boulot pour ce qui est de tuer la course automobile », a t-il envoyé, à la radio de l’équipe.

Le Québécois Stroll a atteint le huitième rang avant de glisser en 13e place, pour ensuite reprendre sa position au départ. Il s’agit de son meilleur résultat depuis sa huitième place en Azerbaïdjan, en avril.

« Je suis très heureux. Nous avons livré une belle course, sans erreur, a confié Stroll. Au niveau opérationnel, les gars ont fait du très bon travail, dès les premiers essais. Ils ont assemblé le casse-tête. La saison a été frustrante. Nous ne sommes pas au niveau souhaité, mais Lewis Hamilton a remporté dimanche le Grand Prix d’Italie de Formule Un, où Lance Stroll a soutiré un point en se classant 10e, conservant ainsi son rang au départ.

Hamilton, de Mercedes, a devancé Kimi Raikkonen, de Ferrari, et Valtteri Bottas, de Mercedes.

À la grande déception des Tifosi, Hamilton a dépassé Raikkonen à huit tours de la fin, en route vers une cinquième victoire en sept ans à Monza.

« Ç’a été si difficile, a reconnu Hamilton, hué sur le podium. Le négativisme n’est jamais agréable, mais ç’a m’a propulsé. Je l’accepte, en fait. »

Raikkonen avait la pole position.

L’Anglais partait troisième, derrière la Ferrari de Sebastian Vettel. Dès le deuxième virage, il s’est faufilé au détriment de l’Allemand, qui a quitté la piste et perdu un morceau de son bolide, suite au contact avec Hamilton.

À la sortie des puits (et avec une nouvelle aile avant), Vettel se retrouvait 18e. De retour dans le top 10 au 15e tour (et cinquième au 20e tour), il en a fait assez pour finir quatrième, mais l’avance de Hamilton est passée de 17 à 30 points, au classement des pilotes.

Il s’agit d’une 68e victoire en carrière pour le Britannique, une sixième cette année.

Hamilton a attendu au 28e tour pour changer de pneus, cédant la tête à Bottas, avec Raikkonen qui rôdait.

Hamilton est rentré en piste troisième et avec Bottas pour contrer Raikkonen, il a pu réduire l’écart.

Quand Bottas a visité les puits (36e tour), le combat était engagé, avec Raikkonen ayant un coussin d’une seconde. Hamilton a frappé quelques tours plus tard de l’extérieur, au premier virage, puis il a gardé la première place.

La Scuderia a été battue par 8,7 secondes. L’écurie espérait une première victoire à la maison depuis 2010.

Max Verstappen de Red Bull a mérité la cinquième place malgré une pénalité de cinq secondes, pour une collision avec Bottas. Verstappen était furieux de la sanction.

« Ils font vraiment du beau boulot pour ce qui est de tuer la course automobile », a-t-il envoyé, à la radio de l’équipe.

Le Québécois Stroll a atteint le huitième rang avant de glisser en 13e place, pour ensuite reprendre sa position au départ. Il s’agit de son meilleur résultat depuis sa huitième place en Azerbaïdjan, en avril.

« Je suis très heureux. Nous avons livré une belle course, sans erreur, a confié Stroll. Au niveau opérationnel, les gars ont fait du très bon travail, dès les premiers essais. Ils ont assemblé le casse-tête. La saison a été frustrante. Nous ne sommes pas au niveau souhaité, mais il faut vraiment savourer une journée comme celle-là. »

La course concluait la portion européenne de la saison. La prochaine épreuve va se dérouler le 16 septembre, à Singapour. Hamilton est le champion en titre.t vraiment savourer une journée comme celle-là. »

La course concluait la portion européenne de la saison. La prochaine épreuve va se dérouler le 16 septembre, à Singapour. Hamilton est le champion en titre.