Les Alouettes l’emportent 21-11 contre le Rouge et Noir

Le quart arrière des Alouettes Antonio Pipkin a réussi 18 de ses 27 passes pour des gains aériens de 242 verges. Il a amassé 75 verges en neuf courses, dont une pour un touché.
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne Le quart arrière des Alouettes Antonio Pipkin a réussi 18 de ses 27 passes pour des gains aériens de 242 verges. Il a amassé 75 verges en neuf courses, dont une pour un touché.

Les réjouissances se poursuivront pendant au moins deux semaines de plus pour les Alouettes de Montréal.

Après avoir mis fin à une séquence de six revers, la semaine dernière, les Alouettes ont vaincu le Rouge et Noir d’Ottawa 21-11, vendredi soir, au Stade Place TD.

Lorsqu’il est devenu le partant des Alouettes (3-8), il y a deux semaines, Antonio Pipkin a mentionné qu’il souhaitait s’amuser et voir quels résultats allaient en ressortir. En remplacement de Johnny Manziel, qui a réintégré la formation sur les lignes de côté, le jeune quart de 23 ans a aidé son équipe à signer un deuxième gain de suite pour une première fois depuis la fin de la saison 2016.

Les hommes de Mike Sherman ont défait les Argonauts de Toronto vendredi dernier, ce qui a permis aux Oiseaux d’enregistrer un premier gain à domicile depuis le 11 août 2017. La défensive des Alouettes, la pire de la Ligue canadienne de football, n’a concédé que 33 points à ses deux dernières sorties.

Pipkin a réussi 18 de ses 27 passes pour des gains aériens de 242 verges. Il a amassé 75 verges en neuf courses, dont une pour un touché, mais il a été victime de deux interceptions. Il montre un dossier de 2-1 en tant que partant dans le circuit canadien.

Le botteur des Alouettes Boris Bede a fait le gros du travail en réussissant ses quatre tentatives de placement et en ajoutant deux simples. Le receveur B.J. Cunningham a été la cible préférée de Pipkin et il a capté huit ballons pour des gains de 107 verges.

Le Rouge et Noir (6-4) avait remporté les deux duels précédents contre les Montréalais cette saison, mais cette fois, l’attaque n’a jamais été en mesure d’imposer son rythme. Le botteur Lewis Ward a été à l’origine de tous les points de sa troupe. Ward a réussi trois bottés de précision et deux simples.

Trevor Harris a vu 25 de ses 46 tentatives par la voie des airs être captées pour un total de 270 verges et il a lancé une interception. Le receveur Brad Sinopoli s’est fait discret pour l’équipe locale, récoltant 51 verges en cinq réceptions.

Pendant toute la durée de la rencontre, la formation d’Ottawa n’a pas eu l’air de l’équipe qui trône toujours au sommet de la section Est de la LCF. Par chance, elle se mesurait à une équipe qui en arrache en attaque depuis le début de la campagne.

C’est à coup de placements que les Alouettes se sont forgé une avance de 9-4 à la demie. Bede a réussi des bottés de précision sur des distances de 19, 43 et 40 verges. Au retour de la mi-temps, Bede a ajouté un simple lors du botté d’envoi.

Le Rouge et Noir croyait avoir pris les devants quand Harris a rejoint Sinopoli six verges plus loin, dans la zone des buts, mais après avoir accordé le majeur, les arbitres se sont ravisés grâce à la reprise vidéo. Le ballon a touché le sol et n’a pas été complètement maîtrisé par Sinopoli.

Après un placement de Ward, Pipkin a orchestré une séquence à l’attaque de huit jeux et 81 verges qui s’est conclue par une course d’une verge du quart des Alouettes. Bede et Ward se sont ensuite échangé des placements pour compléter le pointage.

Les Alouettes bénéficieront d’une semaine de congé avant de reprendre l’action à domicile le 14 septembre, contre les Lions de la Colombie-Britannique.