Raonic et Shapovalov avancent au troisième tour des Internationaux des États-Unis

Denis Shapovalov a accumulé 55 coups gagnants, mais aussi 76 fautes directes dans son match contre Andreas Seppi.
Photo: Jason DeCrow Associated Press Denis Shapovalov a accumulé 55 coups gagnants, mais aussi 76 fautes directes dans son match contre Andreas Seppi.

Milos Raonic et Denis Shapovalov ont accédé au troisième tour des Internationaux des États-Unis, mercredi.

Raonic a eu raison de Gilles Simon 6-3, 6-4 et 6-4, tandis que Shapovalov est venu à bout de l’Italien Andreas Seppi 6-4, 4-6, 5-7, 7-6 (2), 6-4.

Raonic a une fiche de 5-1 contre le Français, qu’il a vaincu en 127 minutes, cette fois-ci.

Le natif de Thornhill en Ontario a été fidèle à sa réputation, récoltant 17 as. Il a converti trois chances de bris sur six, et il a résisté aux deux balles du genre qu’il a concédées.

Au troisième tour, Raonic, 25e tête de série, va se mesurer à Stanislas Wawrinka, champion du tournoi en 2016, contre qui son rendement est de 1-4. Ils n’ont pas croisé le fer depuis 2016. L’an dernier, Wawrinka a dû rater le rendez-vous new-yorkais à la suite d’opérations aux genoux.

« Ça va être un bon match, a dit Raonic, auteur d’une fiche de 15-4 depuis le début de la saison sur gazon. J’ai vu deux de ses matchs la semaine dernière, et un petit bout de son match de lundi, contre Grigor Dimitrov. Il joue bien à nouveau. Il se déplace bien. C’est le Stan qu’on connaît. Il frappe fort et son revers est efficace. Ce ne sera pas facile. Je vais devoir bien jouer. »

Résidents de Monte-Carlo, Raonic et Wawrinka ont déjà occupé le troisième rang de l’ATP. Tous deux en quête d’un premier titre sur le dur depuis 2016, ils ont comme entraîneurs d’anciens numéros deux au monde — Goran Ivanisevic, pour Raonic, ainsi que Magnus Norman, pour Wawrinka.

Raonic n’a jamais franchi le quatrième tour des Internationaux des États-Unis. Il s’est rendu jusque-là de 2012 à 2014.

Shapovalov en dents de scie

Pour sa part, Shapovalov a eu besoin de trois heures et quarante-sept minutes pour vaincre Seppi. Le match a pris fin quand Seppi a retourné un service de Shapovalov hors des limites du terrain.

« Ç’a été assez fou. Ce fut une longue bataille, difficile physiquement, a dit Shapovalov, qui est originaire de Richmond Hill en Ontario. Je suis fatigué, mais heureusement, je n’ai que 19 ans. »
 

Âgé de 19 ans et 28e tête de série, Shapovalov a connu un match en dents de scie. Il a accumulé 55 coups gagnants, mais aussi 76 fautes directes.

Shapovalov et Seppi ont réussi cinq bris de service chacun au cours de la rencontre en respectivement dix-huit et vingt occasions.

L’an dernier, Shapovalov avait atteint le quatrième tour à New York. Pour égaler cette performance, Shapovalov devra cette fois vaincre le Sud-Africain Kevin Anderson, cinquième tête de série.

« Il est un joueur incroyable, a dit Shapovalov au sujet d’Anderson. Il a atteint plus d’une finale en Grand Chelem. Ce ne sera pas facile. C’est difficile de trouver son rythme contre un joueur comme lui et il a un excellent service. »

 

Pospisil a passé moins de temps sur le terrain, mais n’a pas connu un aussi bon dénouement. Contre Nadal, no 1 au monde, Pospisil a rendu les armes après une bataille de 119 minutes.

 

Le Britanno-Colombien a tout de même trouvé le moyen de briser le service de Nadal pour prendre les devants 4-2 en deuxième manche. Cependant, l’Espagnol a immédiatement répliqué et a finalement gagné les quatre derniers jeux de la manche.

 

Classé 88e au monde, Pospisil a réussi 12 as, mais a tout de même subi la médecine de Nadal, qui a accumulé 26 coups gagnants et qui trouvait toujours le moyen de ramener la balle en jeu.

 

Au prochain tour, le détenteur de 17 titres du Grand Chelem affrontera le Russe Karen Khachanov, 27e tête de série.
 

De son côté, l’Ontarien Daniel Nestor a vu sa carrière en Grand Chelem prendre fin. À sa 96e participation à un tournoi majeur, le détenteur de six titres du Grand Chelem et son partenaire de jeu Bradley Klahn, des États-Unis, ont perdu d’entrée en double masculin. Ils ont été défaits 6-3, 6-3 par les Américains Christian et Ryan Harrison.

Âgé de 45 ans, Nestor accrochera sa raquette dans quelques semaines, à l’issue du barrage entre le Canada et les Pays-Bas en Coupe Davis.

Jeudi, le match entre Eugenie Bouchard et Marketa Vondrousova sera le troisième de la journée sur le court 17. Le programme débutera à 11 h.

Avertie pour avoir retiré son chandail, Cornet reçoit les excuses de l’USTA

L’Association américaine de tennis (USTA) a admis mercredi qu’un arbitre n’aurait pas dû donner un avertissement à la Française Alizé Cornet pour avoir retiré son chandail sur le terrain pendant un match des Internationaux des États-Unis.

Pendant une pause de dix minutes avant la troisième manche en raison de la chaleur lors de son match de premier tour mardi, Cornet a enlevé son chandail détrempé par la sueur pour en mettre un autre. À son retour sur le terrain, elle a réalisé par la suite qu’elle l’avait mis à l’envers. C’est alors qu’elle a retiré son chandail pour le mettre dans le bon sens. L’arbitre Christian Rask a alors imposé un avertissement à Cornet. « Bien sûr que j’étais surprise qu’il m’ait donné un avertissement pour avoir changé rapidement mon chandail de sens, a dit Cornet lors d’une conférence de presse mercredi. Je lui ai dit que c’était bizarre. »

L’USTA semble d’accord avec la joueuse.

La décision de Rask a été sévèrement critiquée sur les réseaux sociaux et par la planète tennis.