Le Toronto FC défait l’Impact 3-1

Deux buts de Sebastian Giovinco tôt dans le match ont rapidement coulé l’Impact de Montréal.
Photo: Frank Gunn La Presse canadienne Deux buts de Sebastian Giovinco tôt dans le match ont rapidement coulé l’Impact de Montréal.

Deux buts de Sebastian Giovinco tôt dans le match ont rapidement coulé l’Impact de Montréal, qui ne s’en est jamais remis et qui a finalement encaissé un revers de 3-1 face au Toronto FC.

Giovinco a lancé le bal avec ses neuvième et 10e réussites de la saison dans les 22 premières minutes de jeu et Jonathan Osorio a aussi marqué pour le Toronto FC (7-12-6), qui s’est approché à six points de l’Impact (10-14-3) et du sixième et dernier rang donnant accès aux éliminatoires dans l’Association de l’Est.

Alejandro Silva, avec son deuxième but de la campagne, a été l’unique buteur de l’Impact.

Le Bleu-blanc-noir est resté quatre points devant le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, qui a perdu 1-0 contre l’Union de Philadelphie. L’Union détient maintenant trois points d’avance sur l’Impact, au cinquième rang dans l’Est. Le Revolution, l’Union et le TFC ont tous deux matchs en main sur l’Impact, tandis que le D.C. United a cinq matchs en main et se retrouve à six points de la formation montréalaise.

En l’absence de Matteo Mancosu, blessé à l’entraînement cette semaine, Ignacio Piatti a commencé le match comme attaquant avant de retrouver son poste habituel sur le flanc gauche au début de la deuxième demie quand Quincy Amarikwa a fait son entrée. Micheal Azira a pour sa part obtenu un premier départ avec l’Impact depuis son acquisition des Rapids du Colorado, le 8 août dernier.

Du côté du Toronto FC, l’attaquant Jozy Altidore était absent puisqu’une suspension pour carton rouge a été prolongée d’un match par la MLS. Le défenseur Chris Mavinga a aussi raté le duel en raison d’une blessure.

L’Impact sera de retour en action samedi prochain quand il accueillera les Red Bulls de New York.

Faux départ

Le Toronto FC a rapidement pris son envol, alors que Giovinco a ouvert la marque dès la septième minute. Justin Morrow l’a rejoint dans l’espace entre les lignes défensives montréalaises et l’Italien y est allé d’une frappe piquée pour battre le gardien Evan Bush.

Giovinco est revenu à la charge quelques minutes plus tard, mais le défenseur Rod Fanni a suivi la manoeuvre de son rival et a bloqué sa frappe.

Ce n’était que partie remise pour la « fourmi atomique », alors que Giovinco a doublé l’avance des siens à la 22e minute. Posté sur le flanc gauche, Giovinco a d’abord rejoint Osorio au premier poteau et le Canadien lui a ensuite remis le ballon après qu’il se soit détaché de Fanni. Cette fois, Bush a été battu par une frappe à contre-courant.

Osorio s’est joint à la danse à la 29e minute. La deuxième tentative de passe de Lucas Janson a lancé son coéquipier derrière la défensive de l’Impact et Osorio a calmement déjoué Bush.

L’Impact a toutefois immédiatement relancé le débat, noircissant la feuille de pointage à la 30e minute. Silva y est allé d’une puissante frappe qui a surpris le gardien Alex Bono du côté rapproché.

Profitant d’un deuxième souffle, l’Impact croit deux fois avoir réduit l’écart à un seul but avant la mi-temps, mais l’arbitre a chaque fois signalé un hors-jeu. Saphir Taïder a été frustré une première fois à la 34e minute de jeu, puis Ken Krolicki a subi le même sort à la 41e minute. Chaque fois, la décision a été confirmée par l’arbitre vidéo.

L’Impact a appliqué plus de pression au retour de la pause. Bono a été vigilant pour stopper une longue frappe de Taïder à la 54e minute, puis le Français d’origine algérienne a raté de peu de la tête sur un centre de Silva à la 58e minute.

Bono a réussi son plus bel arrêt à la 85e minute, quand il s’est projeté vers sa gauche pour stopper la déviation de la tête d’Amarikwa sur un service de Bacary Sagna.

Drew Moor est venu sauver son gardien dans les arrêts de jeu, arrêtant une frappe de Rudy Camacho avec sa tête après que Bono eut échappé un long coup franc.