Wickens est opéré pour une fracture associée à une lésion de la moelle épinière

Wickens a terminé neuvième aux 500 miles d’Indianapolis.
Photo: Jared C. Tilton Getty Images / Agence France-Presse Wickens a terminé neuvième aux 500 miles d’Indianapolis.

On a procédé à l’installation de tiges et de vis en titane dans la colonne vertébrale du pilote canadien Robert Wickens pour stabiliser une fracture associée à une lésion de la moelle épinière subie lors de son accident pendant la course Pocono Raceway de la série IndyCar, dimanche.

Les dirigeants du championnat ont précisé dans un communiqué que la gravité de la lésion de la moelle épinière était encore inconnue.

Wickens doit subir d’autres interventions chirurgicales pour soigner des fractures aux membres inférieurs et à l’avant-bras droit. L’Ontarien reste dans un état stable.

La monoplace de Wickens s’est littéralement envolée avant d’aller s’écraser contre une clôture de sécurité après un léger contact avec Ryan Hunter-Reay, dimanche, au Pocono Raceway. L’Impact a créé un large trou dans la clôture et la réparation a nécessité une interruption de la course pendant deux heures.

Wickens, âgé de 29 ans, est une recrue en IndyCar, mais il a participé au championnat de voitures de tourisme en Europe. Il a quitté cette série cette année pour tenter sa chance en IndyCar aux côtés de son ami d’enfance James Hinchcliffe. Les deux Canadiens sont devenus amis dans les rangs juniors et Hinchcliffe a attiré Wickens en Amérique du Nord.

Hinchcliffe et Wickens sont coéquipiers chez Schmidt Peterson Motorsports, et Wickens s’est étonnamment montré compétitif depuis ses débuts dans la série. Il était en voie de remporter la première course de la saison à St. Petersburg en Floride lorsqu’il a été victime d’un tête-à-queue dans les derniers tours. Wickens a obtenu une position de tête, quatre podiums, deux deuxièmes places et occupait la sixième position au classement avant son accident.

Il a terminé neuvième aux 500 miles d’Indianapolis.

Le propriétaire de l’équipe, Sam Schmidt, est resté paralysé après un accident pendant les essais au Walt Disney World Speedway en 2000. Schmidt est désormais tétraplégique à la suite de cet accident.

Depuis lors, Schmidt a joué un rôle de premier plan dans la collecte de fonds pour la recherche sur les lésions médullaires et il a été un ardent défenseur de la promotion des progrès technologiques, notamment des voitures autonomes.