Williams est établie 17e tête de série pour les Internationaux des États-Unis

Classée au 26e rang du classement mondial, Serena Williams a été promue 17e tête de série des Internationaux de tennis des États-Unis par l’Association américaine.
Photo: Rob Carr Getty Images Agence France-Presse Classée au 26e rang du classement mondial, Serena Williams a été promue 17e tête de série des Internationaux de tennis des États-Unis par l’Association américaine.

Serena Williams a obtenu un petit coup de pouce en vue des Internationaux des États-Unis puisqu’elle y tiendra le rôle de 17e tête de série, neuf rangs de mieux que son classement actuel.

La décision de l’Association américaine de tennis, annoncée mardi en même temps que l’identité de toutes les autres têtes d’affiche des tableaux en simple chez les femmes et les hommes, signifie que Williams évite un possible match contre l’une des huit meilleures joueuses dès le troisième tour.

Elle met également la table à un possible affrontement à ce stade de la compétition contre sa soeur aînée, Venus, no 16, position conforme à son classement cette semaine.

La sélection de toutes les autres têtes de série — 32 femmes, 32 hommes — respecte les classements WTA et ATP, comme c’est la pratique habituelle.

Ce sera le troisième tournoi en Grand Chelem de Williams depuis son retour à la compétition après la naissance de sa fille, en septembre dernier. Williams a aussi connu des complications liées à l’accouchement, notamment une embolie pulmonaire.

L’USTA avait déjà déclaré en juin qu’elle mettrait en place une politique qui tiendrait compte d’une joueuse dont le classement a été influencé par un congé de maternité. Le problème s’est posé lorsque Williams, championne de 23 titres majeurs et ancienne no 1 mondiale, n’a pas figuré parmi les têtes d’affiche à son retour à la compétition aux Internationaux de France en mai, son premier tournoi du Grand Chelem en près d’un an et demi. Elle a toutefois été classée à Wimbledon au 25e rang alors qu’elle occupait le 183e rang mondial.

Pire défaite de sa carrière

Williams a disputé la finale au All England Club, s’inclinant face à Angelique Kerber le mois dernier. Cette performance lui a permis de grimper à la 28e position. À son match suivant, elle a subi la pire défaite de sa carrière, s’avouant vaincue 6-1, 6-0 aux mains de Johanna Konta à San Jose, en Californie.

Le porte-parole de l’USTA, Chris Widmaier, a déclaré que le classement de Williams a été fixé en « équilibrant une série de facteurs, y compris son retour à la compétition après la naissance de sa fille, sa récente performance sur surface dure cet été et ses réussites passées à l’omnium des États-Unis ».

Il a ajouté que l’USTA pensait que cette décision « est respectueuse envers Serena et juste pour les autres joueuses ».

Williams, qui aura 37 ans le mois prochain, a remporté les Internationaux des États-Unis à six reprises, le plus récemment en 2014. Elle n’est qu’à un seul titre d’égaler le record de tous les temps de 24, détenu par Margaret Court. Williams détient déjà le record du plus grand nombre de trophées dans des tournois majeurs de l’ère professionnelle.

Le tirage au sort du tournoi est prévu à New York, jeudi. Le tournoi se met en branle lundi.

Bouchard se fait expéditive

Eugenie Bouchard a été expéditive en lever de rideau du tournoi de qualifications en prévision des Internationaux de tennis des États-Unis, mardi soir. Elle a aisément disposé au premier tour de la Canadienne Carol Zhao 6-0, 6-1 en seulement 54 minutes. Bouchard affrontera au deuxième tour la gagnante du duel entre l’Américaine Catherine McNally et la Géorgienne Ekaterine Gorgodze. Chez les hommes, le Torontois Peter Polansky a remporté son duel au premier tour de qualifications 6-4, 6-4 contre l’Espagnol Sergio Gutiérrez Ferrol. Polansky affrontera au prochain tour le Colombien Santiago Giraldo.