Le nageur Ryan Lochte suspendu 14 mois par l’agence américaine antidopage

Le nageur Ryan Lochte a reçu une perfusion d'une substance légale, mais dépassant la limite autorisée par l’agence américaine antidopage.
Photo: Martin Bureau Agence France-Presse Le nageur Ryan Lochte a reçu une perfusion d'une substance légale, mais dépassant la limite autorisée par l’agence américaine antidopage.

L’Américain Ryan Lochte, sextuple champion olympique et 16 fois champion du monde de natation, a été suspendu pendant 14 mois, soit jusqu’en juillet 2019, pour avoir violé les règles liées au dopage, a annoncé lundi l’agence américaine antidopage, l’USADA.

C’est le nageur de 33 ans lui-même qui avait attiré l’attention de l’agence en publiant le 24 mai sur les réseaux sociaux une photo de lui... en pleine perfusion.

« L’enquête de l’USADA, à laquelle Lochte a pleinement coopéré, a révélé que Lochte a reçu une perfusion intraveineuse de substances autorisées », a justifié l’agence, précisant que la méthode utilisée était contraire au règlement en vigueur, à savoir que l’homme aux 12 médailles olympiques a utilisé une dose supérieure (plus de 100 mL en 12 heures) à celle autorisée.

La décision, rétroactive à la date du 24 mai, signifie que Ryan Lochte ne pourra pas participer au championnat américain cette semaine en Californie, ni, surtout, aux championnats du monde l’an prochain.

« Je n’ai rien pris d’illégal. Tout était légal. Vous pouvez acheter ça dans des [pharmacies] CVS ou Walgreens, mais il y a des règles et vous devez vous y conformer », a regretté Ryan Lochte lors d’une conférence de presse lundi. Il a également dit accepter cette décision.

Lochte a précisé qu’il prévoit toujours s’entraîner pour pouvoir participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020. S’il y parvient, il fêtera ses 36 ans pendant la compétition reine.