Hymne national: les Dolphins puniront eux-mêmes leurs joueurs

Les joueurs des Dolphins Kenny Stills, Michael Thomas et Chris Culliver s'agenouillent pendant l'hymne national, avant un match disputé en octobre 2016.
Photo: Wilfredo Lee Archives Associated Press Les joueurs des Dolphins Kenny Stills, Michael Thomas et Chris Culliver s'agenouillent pendant l'hymne national, avant un match disputé en octobre 2016.

Les joueurs des Dolphins de Miami qui manifesteront sur le terrain pendant l’hymne national pourraient être suspendus jusqu’à quatre matchs selon les règles de l’équipe dévoilées cette semaine.

L’équipe a toutefois ajouté que « toutes les options étaient encore possibles ».

La section « conduite appropriée lors de l’hymne national » se limite à une phrase dans un document de neuf pages fourni à l’Associated Press par une personne familière avec les règles et qui a demandé la protection de l’anonymat puisque le document n’est pas adressé au public. Les manifestations lors de l’hymne national se retrouvent au sein d’une longue liste de « comportements néfastes à l’équipe », qui peuvent tous être punis par suspension avec ou sans salaire, une amende ou les deux.

La politique des Dolphins en lien avec l’hymne national a été ajoutée à la suite de la décision de la NFL prise en mai selon laquelle les équipes seront mises à l’amende si les joueurs présents sur le terrain ne sont pas debout pendant l’interprétation du « Star-Spangled Banner ». La ligue a donné carte blanche aux équipes en matière de sanctions. Aucune équipe n’a dévoilé publiquement sa politique.

Les règles de la NFL interdisent aux joueurs de s’asseoir ou de poser un genou au sol sur le terrain ou sur la ligne de touche pendant l’hymne national, mais leur permettent de rester dans le vestiaire s’ils le désirent. Ces nouvelles règles ont été contestées plus tôt ce mois-ci avec le dépôt d’un grief par l’association des joueurs.

La NFL a refusé de commenter les règles des Dolphins.