Raonic freiné en quart de finale à Wimbledon

Milos Raonic a dominé au chapitre des as avec 31 contre 25, mais a également commis plus de doubles fautes, soit six contre quatre.
Photo: Ben Curtis Associated Press Milos Raonic a dominé au chapitre des as avec 31 contre 25, mais a également commis plus de doubles fautes, soit six contre quatre.

Le service de Milos Raonic a été bon mercredi, mais celui de John Isner a été meilleur. Dans une bataille mettant aux prises deux des meilleurs serveurs du circuit masculin, Isner s’est relevé après avoir cédé la première manche et a battu le Canadien 6-7 (5), 7-6 (7), 6-4, 6-3 en quarts de finale des Internationaux de tennis de Wimbledon.

Ainsi, pour une deuxième année d’affilée, le parcours de Raonic au All England Club s’est arrêté à deux victoires d’une participation au match ultime, une étape qu’il avait atteinte en 2016.

Isner, 9e tête de série, est le seul joueur du tournoi à ne pas avoir été victime d’un bris de service jusqu’à maintenant. Face à l’Américain de six pieds dix pouces, Raonic n’a eu qu’une chance de réaliser un bris. Isner a répliqué avec un as avant de boucler la quatrième manche.

« Je n’ai pas eu beaucoup d’occasions, a dit le Canadien. Ce n’est pas particulièrement surprenant. J’avais constaté depuis quelques mois qu’il jouait très bien. »

De son côté, Isner a inscrit trois bris en six occasions. Sa première chance de gagner le service de son rival est venue au troisième set et Isner a su l’exploiter pour se donner une avance de 3-2.

Raonic a dominé au chapitre des as avec 31 contre 25, mais a également commis plus de doubles fautes, soit six contre quatre.

Isner est connu pour avoir disputé le plus long match de l’histoire du tennis : 6-4, 3-6, 6-7, 7-6 et 70-68 en sa faveur (contre Nicolas Mahut en 2010, lors du premier tour à Roland-Garros).

« Tout le monde se rappelle ce match-là et c’est correct », a dit le joeur de tennis de 33 ans, en demi-finale d’un tournoi majeur pour la première fois de sa carrière. « J’ai accompli beaucoup de choses depuis, mais pour plusieurs personnes, ça reste l’image marquante de ma carrière. Peut-être qu’en me rendant encore plus loin, ici, je pourrai être reconnu pour quelque chose de plus actuel. »

Federer détrôné

Roger Federer était à un point d’une jolie victoire en trois sets mercredi.

Un malheureux point. Puis, lentement, au fil des quelque deux heures qui ont mené jusqu’au 24e jeu du cinquième set, tout s’est écroulé pour l’octuple champion, contre un adversaire qui ne l’avait jamais battu avant et qui ne s’était jamais rendu aussi loin au All England Club.

Dans un inattendu revirement de situation et sur une scène qui lui est un peu moins familière — le court numéro 1 au lieu du court central — Federer a laissé filer une balle de match lors du troisième set, puis sa confortable avance avant de devoir plier bagage.

Je n’ai pas eu beaucoup d’occasions. Ce n’est pas particulièrement surprenant. J’avais constaté depuis quelques mois que [John Isner] jouait très bien.

Au terme d’une guerre d’usure de 4 heures 14 minutes, Kevin Anderson, 8e tête de série, a renversé le favori du tournoi par des scores de 2-6, 6-7 (5), 7-5, 6-4, 13-11. Et en demi-finale, le Sud-Africain de 32 ans affrontera John Isner.

Djokovic de retour

Le Serbe Novak Djokovic a surmonté un creux de vague au deuxième set et a atteint les demi-finales d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois depuis 2016 après avoir défait le Japonais Kei Nishikori 6-3, 3-6, 6-2, 6-2.

Djokovic a repris le contrôle du match de façon définitive après avoir effacé un recul de 0-40 lors du cinquième jeu du troisième set, alors que le score était égal 2-2. Dès le jeu suivant, il a brisé le service de Nishikori.

Triple vainqueur au All England Club, Djokovic a été victime d’un bris de service dès le premier jeu de la quatrième manche, mais a gagné les quatre jeux suivants. Il a réalisé un autre bris de service qui lui a permis de mettre fin à l’affrontement en 2 heures 35 minutes.

En demi-finale, il affrontera Rafael Nadal, 2e tête de série, qui a difficilement défait l’Argentin del Potro, classé 5e, 7-5, 6-7 (7), 4-6, 6-4,-6-4 en 4h47 minutes.

Ce sera la première présence de Djokovic en demi-finale à Wimbledon depuis son dernier triomphe en 2015. Il a également remporté le tournoi en 2011 et en 2014.