Le choc France-Uruguay opposera la vitesse à une défensive hermétique

Kylian Mbappé, qui est devenu un véritable joueur étoile dans cette Coupe du monde de soccer en Russie, apporte une vitesse fulgurante à l’attaque française.
Photo: Franck Fife Agence France-Presse Kylian Mbappé, qui est devenu un véritable joueur étoile dans cette Coupe du monde de soccer en Russie, apporte une vitesse fulgurante à l’attaque française.

La France a obtenu deux trophées en 1998 : le premier, évidemment, fut le premier du pays en Coupe du monde, devant ses partisans. Ce fut également l’année de naissance de Kylian Mbappé, un espoir âgé de 19 ans qui est devenu un véritable joueur étoile dans cette Coupe du monde de soccer en Russie.

« C’était de toute évidence une bonne année de naissance, même s’il se souvient très peu de la Coupe du monde de 1998, a lancé à la blague l’entraîneur-chef de la France, Didier Deschamps, le capitaine de la sélection nationale en 1998. Je suis très heureux que Mbappé soit un citoyen français. »

La vitesse fulgurante des Français, menés par Mbappé et Antoine Griezmann, se frottera à la défensive hermétique de l’Uruguay dirigée par Diego Godin vendredi à Nijni Novgorod, en quarts de finale de la Coupe du monde. Le pays vainqueur affrontera ensuite le Brésil ou la Belgique dans le carré d’as.

L’Uruguay n’a concédé qu’un seul but en quatre matchs de la Coupe du monde, et la France en a marqué sept — la majeure partie dans le gain de 4-3 contre l’Argentine en huitièmes de finale.

En réalisant un doublé contre l’Argentine, Mbappé est devenu le premier espoir à inscrire plus qu’un but dans un match éliminatoire depuis un certain Pelé — alors âgé de 17 ans — qui avait accompli l’exploit à deux reprises (dont un tour du chapeau contre la France) en 1958.

C’est une grosse scène, qui entraîne des comparaisons inévitables, et Mbappé en rit avant de rappeler tout le monde à l’ordre. « C’est flatteur d’être le deuxième après Pelé, a mentionné Mbappé, né en France d’un père camerounais et d’une mère algérienne. Mais il faut mettre les choses en perspective. Pelé est dans un monde à part. »

Ce sera le septième quart de finale de la France, et son quatrième lors des six dernières Coupes du monde — soit depuis 1998, alors que le onze français était mené par Deschamps, Patrick Vieira, Zinédine Zidane et Thierry Henry.

Après trois matchs ennuyeux en phase de groupes, la France a été étincelante lors de son dernier duel, particulièrement en deuxième demie lorsqu’elle a déstabilisé la défensive argentine. Cinq des partants français du premier match préliminaire n’avaient jamais pris part à la Coupe du monde, dont Mbappé. « Il faut de la patience », a dit Deschamps.

Ce dernier a comparé la partie contre l’Uruguay à celle contre le Pérou, qui s’est incliné 1-0 devant la France en phase de groupes à la suite d’un filet de Mbappé.

Il a qualifié l’Uruguay d’équipe « solide et agressive » lors d’un entretien télévisé en France, avant d’ajouter : « Ce ne sont pas des qualités qui ont été démontrées par l’Argentine. »