LeBron James à Los Angeles: pas seulement du basketball?

Qu’il se retrouve ou non à l’écran, LeBron James a déjà une carrière médiatique importante qui ne pourra être que stimulée par son arrivée à Los Angeles.
Photo: Gregory Shamus Associated Press Qu’il se retrouve ou non à l’écran, LeBron James a déjà une carrière médiatique importante qui ne pourra être que stimulée par son arrivée à Los Angeles.

« Space Jam 2 ? » Une toute nouvelle franchise « House Party » ? Sous le leadership de LeBron James, tout est possible.

Au moment où James arrive à Los Angeles depuis Cleveland avec en poche un contrat faramineux de 154 millions $US et l’ambition de décrocher plusieurs championnats, il pourrait aussi aider à concrétiser ces deux projets et s’imposer à temps plein à Hollywood.

James n’a pas encore parlé de ses intentions à Los Angeles. Mais s’il le veut, il a déjà montré qu’il sait jouer, et pas seulement sur un court de basketball. Son seul vrai rôle dans un film — dans Trainwreck (Crazy Amy) d’Amy Schumer en 2015, une réalisation de Judd Apatow — lui a valu des éloges.

Lindsey Bahr, de l’Associated Press, l’a qualifié de « révélation comique ». Ann Hornaday, du Washington Post, a dit qu’il a témoigné d’« un timing expert et impassible ». Les costars de James sont d’accord.

« Il était vraiment bon. Comme tout ce qu’on fait avec lui », c’était très facile, a déclaré Bill Hader, qui a tenu le rôle principal du film avec James comme bras droit et qui avait joué avec lui lorsqu’il animait Saturday Night Live. « Il écoute toujours. Je connais des acteurs qui n’écoutent pas, ils n’attendent que de réciter leur texte. Lui, il écoutait. »

Hader a dit qu’il y avait fréquemment de l’improvisation lors du tournage de Trainwreck, et LeBron a facilement suivi des pros de la comédie comme lui.

« Vous ne le croirez jamais, mais il était très confiant », a déclaré en riant Hader à l’AP par téléphone depuis Toronto, où il tourne It 2.

« Mais pas arrogant, a-t-il jouté. Je me souviens que Chris Rock était sur le plateau et qu’il a lancé très rapidement à LeBron une suggestion de texte, et LeBron l’a reprise mot pour mot pendant la scène. Et je me souviens d’avoir pensé : “Moi, je ne pourrais pas faire ça.” »

Des projets en gestation

Qu’il se retrouve ou non à l’écran, James a déjà une carrière médiatique importante qui ne pourra être que stimulée par son arrivée à Los Angeles.

James et son partenaire d’affaires Maverick Carter ont une société de production, SpringHill Entertainment, qui a conclu un accord avec Warner Bros. et qui dispose de bureaux sur le terrain du légendaire studio de cinéma.

James, par le truchement de SpringHill et sa société de production de films numériques Uninterrupted, a déjà porté quelques projets sur les grands et les petits écrans, et il a plusieurs autres projets en gestation.