La Tunisie mérite une première victoire en 40 ans à la Coupe du monde

Le capitaine de la Tunisie, Wahbi Khazri (à droite), célèbre son but avec son coéquipier Oussama Haddadi.
Photo: Jack Guez Agence France-Presse Le capitaine de la Tunisie, Wahbi Khazri (à droite), célèbre son but avec son coéquipier Oussama Haddadi.

Le capitaine Wahbi Khazri a préparé un but en deuxième demie avant de marquer lui-même, jeudi, aidant la Tunisie à l’emporter 2-1 contre le Panama.

Les Tunisiens n’avaient pas remporté un match de la Coupe du monde depuis 1978, battant alors les Mexicains, 3-1.

Khazri a fourni la passe qui a permis à Fakhreddine Ben Youssef d’inscrire le but égalisateur, à la 51e minute.

Un quart d’heure plus tard, sa dure frappe a fait la différence. Khazri marquait son deuxième but du tournoi, cette fois grâce à un centre d’Oussama Haddadi.

Le Panama a pris les devants 1-0 à la 33e minute, le tir de Jose Luis Rodriguez déviant contre Yassine Meriah. La passe est venue du défenseur Roman Torres, qui joue avec les Sounders de Seattle. C’était le 50e but contre son camp dans l’histoire de la Coupe du monde.

Le match était pour l’honneur, les deux clubs étant déjà éliminés avant le coup d’envoi, dans le groupe G.

Le résultat n’est pas une surprise : lors des revers contre les Anglais et les Belges, la Tunisie a mieux paru que le Panama, qui effectuait ses débuts au Mondial.

La Tunisie compte aussi plus de joueurs aguerris dans des clubs établis, mais la formation a été diminuée par des blessures. Les Tunisiens ont dû faire appel au troisième gardien Aymen Mathlouthi, notamment.

Les cinq présences de la Tunisie à la Coupe du monde ont pris fin en phase de groupe. La victoire de jeudi fait quand même bien paraître l’entraîneur Nabil Maaloul, qui a intégré plus de jeunes joueurs à son équipe.