FIFA 2026: mission de charme pour la candidature nord-américaine

Le secrétaire général de l’Association canadienne de soccer, Peter Montopoli
Photo: Mark Blinch La Presse canadienne Le secrétaire général de l’Association canadienne de soccer, Peter Montopoli

Peter Montopoli, le secrétaire général de l’Association canadienne de soccer et représentant clé du pays de la candidature unifiée à l’obtention du Mondial 2026, doit effectuer un autre arrêt avant de s’envoler pour Moscou samedi, afin d’assister au congrès de la FIFA.

Il se rendra vendredi à Gibraltar, où il vantera la candidature des États-Unis, du Mexique et du Canada.

Gibraltar ne couvre que 6,5 km carrés et sa population n’est que d’environ 30 000 personnes. Son équipe nationale pointe au 195e rang de la FIFA. Malgré tout, son vote a le même poids que la Russie ou la Chine.

Cette visite de Montopoli est la preuve que la candidature unifiée s’assure de faire tout ce qui est en son pouvoir afin de battre celle du Maroc.

« Les six dernières semaines ont été très longues, a-t-il déclaré jeudi de Londres. J’ai bien hâte de terminer tous ces voyages. »

Il n’a pas tenu un décompte de tous les pays visités dans cette dernière ligne droite.

« Lundi, par exemple, j’ai pris l’avion vers cinq pays. Ça ne signifie pas que j’ai fait cinq présentations, mais je suis toujours en avion, en train, ou en voiture. »

La candidature commune, qui a obtenu une meilleure note que celle du Maroc lors de l’évaluation des candidatures de la FIFA, prévoit soixante matchs aux États-Unis, contre dix au Mexique et au Canada.