À deux semaines de la Coupe du monde, Cristiano Ronaldo traîne des doutes

Le milieu vedette du Real Madrid, Cristiano Ronaldo
Photo: Francisco Leong Agence France-Presse Le milieu vedette du Real Madrid, Cristiano Ronaldo

Alors que subsistent des doutes quant à son avenir avec le Real Madrid, Cristiano Ronaldo traîne des distractions non désirées jusque dans l’équipe nationale du Portugal, à moins de deux semaines du lancement de la Coupe du monde de soccer en Russie.

Ronaldo a rejoint la formation portugaise lundi, alors qu’un peu tout le monde se demandait ce qu’il va dire au sujet de son statut avec la prestigieuse formation espagnole.

Pour une deuxième année d’affilée, l’arrivée de Ronaldo avec l’équipe nationale est accompagnée de rumeurs au sujet de son club. La même chose est survenue l’année dernière à la Coupe des confédérations, lorsqu’un quotidien portugais a publié un article qui affirmait que Ronaldo voulait quitter le Real Madrid, après la révélation d’allégations de fraude fiscale en Espagne à son endroit.

Cette fois, c’est Ronaldo lui-même qui a soulevé de tels doutes, après avoir affirmé que « ç’avait été très beau » de jouer avec le Real Madrid, quelques instants après la finale de la Ligue des Champions.

Ronaldo a déclaré qu’il allait dévoiler ses projets une fois qu’il aurait rejoint l’équipe nationale. Ce moment est arrivé et les projecteurs seront tournés davantage vers l’attaquant vedette que vers la préparation du Portugal en vue de la Coupe du monde.

Ronaldo, qui a rejoint l’équipe nationale plus tard que les autres joueurs en raison de sa participation à la finale de la Ligue des Champions, s’est entraîné lundi. Il n’a pas rencontré les journalistes.

« Il est très fort mentalement, a déclaré le milieu de terrain portugais Joao Moutinho. Ça va ne déranger aucun de nous. Nous nous concentrons sur ce que nous avons à faire ici avec l’équipe nationale. C’est la seule chose qui importe. »

Les champions en titre de l’Euro de 2016 ont déjà disputé deux matchs préparatoires — des verdicts nuls de 2-2 contre la Tunisie et de 0-0 face à la Belgique. Le Portugal affrontera l’Algérie jeudi dans sa dernière sortie avant la Coupe du monde, et il est plausible de penser que Ronaldo sera de ce match pour apporter du tonus à l’attaque portugaise.

Cinq fois élu joueur de l’année, Ronaldo détient un contrat qui le lie avec le Real Madrid jusqu’en 2021. Toutefois, lui et ses agents pourraient être à la recherche d’une hausse de salaire, dans un marché qui a explosé depuis le transfert record de Neymar du FC Barcelone au Paris Saint-Germain.

Le président du Real Madrid, Florentino Perez, a toujours traité Ronaldo comme un cas prioritaire. Et cette fois-ci, l’importance de ce dossier pour l’équipe pourrait être plus grande encore à la suite de la décision de l’entraîneur-chef Zinédine Zidane de remettre sa démission, et avec la possibilité que Gareth Bale quitte les rangs lui aussi.

Depuis que Ronaldo a émis ses commentaires à la suite de la finale de la Ligue des Champions, des rumeurs ont circulé selon lesquelles il se joindrait au Paris Saint-Germain ou retournerait jouer avec le Manchester United.

L’an dernier, des reportages émanant de médias portugais indiquaient que la décision de Ronaldo de quitter le Real Madrid était « irrévocable ». Toutefois, il est demeuré au sein de la formation espagnole qu’il a aidée à gagner un quatrième titre de la Ligue des Champions en cinq saisons.

Par ailleurs, Ronaldo n’a pas caché son mécontentement en lien avec les accusations de fraude fiscale qui pèsent contre lui en Espagne. La semaine dernière, peu de temps après avoir laissé planer la possibilité que son séjour avec le Real Madrid tire peut-être à sa fin, des reportages dans des médias espagnols ont rapporté que sa proposition pour conclure une entente avec les autorités fiscales du pays avait été rejetée.

Ronaldo est accusé d’avoir fraudé les autorités fiscales à la hauteur de 14,7 millions d’euros (17,1 millions $ US) entre 2011 et 2014. Des procureurs l’ont accusé d’avoir utilisé une société prête-nom dans les îles Vierges britanniques dans le but de payer moins d’impôt.