Laurent Duvernay-Tardif est officiellement médecin

Duvernay-Tardif envisage amorcer sa carrière médicale une fois qu’il aura pris sa retraite du football professionnel.
Photo: @Vincent_Ethier via Twitter Duvernay-Tardif envisage amorcer sa carrière médicale une fois qu’il aura pris sa retraite du football professionnel.

Laurent Duvernay-Tardif peut enfin mettre de côté ses bouquins qui traitent de médecine et se plonger dans le livre de jeux de son équipe de football.

Le joueur de ligne à l’attaque des Chiefs de Kansas City a obtenu son doctorat en médecine mardi, après avoir complété ses études à l’Université McGill.

La remise du doctorat a eu lieu lors d’une cérémonie tenue mardi après-midi, à laquelle il a assisté en compagnie de ses proches avant de prendre la direction de Kansas City.

Après plus de sept années d’études au niveau universitaire, Duvernay-Tardif devient donc le seul joueur actif de la NFL à détenir un doctorat en médecine.

Le colosse footballeur, originaire de Mont-Saint-Hilaire, a annoncé la nouvelle les réseaux sociaux, à l’aide d’une photo où on le voit souriant et vêtu d’un sarrau blanc, au dos duquel sont inscrits « Dr Duvernay-Tardif » et le numéro 76 qu’il porte dans la NFL, aux couleurs des Chiefs.

Voilà, c’est fait. Aujourd’hui, je deviens médecin. Ça marque aussi le début d’une nouvelle grande aventure pour les finissants de la faculté de médecine de McGill University, a-t-il écrit, en anglais, sur compte Twitter.

Duvernay-Tardif envisage amorcer sa carrière médicale une fois qu’il aura pris sa retraite du football professionnel. En février 2017, il a signé un pacte de cinq ans d’une valeur globale de 41,25 millions $ pour demeurer avec les Chiefs.

Lors d’une mêlée de presse, Duvernay-Tardif a rendu hommage aux Chiefs et à l’entraîneur-chef Andy Reid, qui ont montré, a-t-il affirmé, une flexibilité qui a aidé le footballeur québécois à compléter ses études médicales.

« À Kansas City, j’ai vraiment été privilégié. Pendant toutes mes visites avant le repêchage, j’ai eu la chance de rencontrer dix entraîneurs en chef, et’coach’Reid a été l’un des seuls à me dire qu’il voyait la médecine comme étant un positif. Il m’a dit :’Ça prouve que tu veux vraiment être ici. Si tu ne voulais pas jouer au football, tu ne serais pas ici et je vais tout faire pour t’encourager », a raconté Duvernay-Tardif.

Après avoir évolué avec les Redmen de l’Université McGill, Duvernay-Tardif a été sélectionné en sixième ronde du repêchage de 2014 et s’est rapidement taillé un poste de partant au sein de la ligne à l’attaque des Chiefs.