David Lemieux ne parvient pas à respecter la limite des 160 livres

Le boxeur québécois David Lemieux
Photo: John Locher La Presse canadienne Le boxeur québécois David Lemieux

Québec — David Lemieux affrontera bel et bien Karim Achour, samedi soir, au Centre Vidéotron, mais il ne peut plus espérer lui enlever la ceinture de champion WBC international et francophone des poids moyens. Le boxeur québécois a en effet été incapable de respecter la limite fixée à 160 livres pour ce combat.

Le Lavallois de 29 ans (38-4, 33 K.-O.) a affiché un poids de 162 livres lors de la pesée officielle et il n’est pas parvenu à perdre cet excédent lors du sursis de deux heures qui lui a été accordé.

En conséquence, il devra également céder 20 % de sa bourse à Achour (26-4-3, 4 K.-O.), qui a pour sa part enregistré un poids de 159 livres.

Ce n’est pas la première fois que Lemieux éprouve des problèmes à respecter la limite de poids avant un combat. En mars 2016, le combat entre Lemieux et James De La Rosa avait été annulé lorsqu’il avait raté la limite de poids par plus de deux livres.

Il s’agit d’une nouvelle tuile dans la carrière de Lemieux, qui voulait utiliser ce combat contre Achour comme un tremplin vers les plus hauts sommets. À sa dernière sortie, il s’était incliné face à l’Anglais Billy Joe Saunders, champion des poids moyens de la WBO, par décision unanime des juges.

Pour Camille Estephan, président d’Eye of the Tiger Management (EOTTM) et promoteur de Lemieux, il est clair que son boxeur devra dorénavant combattre dans une division supérieure.

« David a respecté sa diète à la lettre et a tout fait ce qu’il devait faire pour être en mesure d’arriver sur le pèse-personne à 160 livres, a précisé Estephan. Nous l’avons vu souffrir au cours des derniers jours au gymnase pour atteindre ce poids qui devient désormais difficile à atteindre pour lui. »

« La santé de nos boxeurs a toujours été prioritaire pour nous et il serait inconcevable de voir David revivre une telle situation pour chacun de ses combats à venir. »