Les Golden Knights poussent les Jets au bord de l'élimination

Aussi improbable que ça pouvait paraître au premier match de la saison, les Golden Knights ne sont qu'à une seule victoire d'atteindre la finale de la Coupe Stanley.
Photo: Harry How / Getty Images North America / Agence France-Presse Aussi improbable que ça pouvait paraître au premier match de la saison, les Golden Knights ne sont qu'à une seule victoire d'atteindre la finale de la Coupe Stanley.

Las Vegas — Reilly Smith a dénoué l'impasse en troisième période et les Golden Knights de Vegas ont défait les Jets de Winnipeg 3-2, vendredi soir, lors du quatrième match de la finale de l'association Ouest.
 

Smith a profité d'un revirement du défenseur des Jets Dustin Byfuglien, qui a raté son lancer à la ligne bleue adverse, et il s'est amené sur l'aile gauche avant de surprendre Connor Hellebuyck d'un tir précis dans la lucarne. L'attaquant de 27 ans a du même coup mis fin à une disette de six parties sans but.
 

Aussi improbable que ça pouvait paraître au premier match de la saison, les Golden Knights ont pris les devants 3-1 dans cette série et ils ne sont qu'à une victoire d'atteindre la finale de la Coupe Stanley. Ils deviendraient la première équipe d'expansion depuis les Blues de St Louis, en 1968, à réaliser pareil exploit.
 

Les Jets pourront éviter l'élimination à domicile dimanche après-midi, à l'occasion du cinquième affrontement de la série.
 

William Karlsson et Tomas Nosek ont aussi trouvé le fond du filet pour les Golden Knights, qui montrent un dossier de 6-1 à domicile depuis le début du tournoi printanier. Smith a aussi ajouté une mention d'assistance.
 

Tout aussi spectaculaire que lors de la victoire de 4-2 de son équipe, mercredi soir, Marc-André Fleury a gardé le fort pour les hommes de Gerard Gallant et il a bloqué 35 des 37 rondelles dirigées vers lui.
 

Les Jets ont montré beaucoup de résilience et ont créé l'égalité deux fois après avoir vu les Golden Knights prendre les devants, mais les réussites de Patrik Laine, en avantage numérique, et de Tyler Myers ont été vaines.
 

Hellebuyck a réalisé quelques beaux arrêts devant la cage des visiteurs, même s'il voudrait probablement revoir le but de Nosek, mais il a encaissé un troisième revers de suite après avoir cédé trois fois devant 29 tirs.
 

Les Golden Knights avaient ouvert le pointage rapidement lors du troisième duel, après 35 secondes, et ils ont refait le coup lors du quatrième match, cette fois dès la troisième minute de jeu. Lors d'une supériorité numérique, Marchessault a effectué une superbe passe à Karlsson, qui a raté son tir, mais la rondelle a tout de même virevolté derrière la ligne rouge.
 

Les Jets ont répliqué de la même façon, avec un joueur en plus. Pendant que Nosek regardait la scène du banc des pénalités, Laine a décoché un puissant tir sur réception en provenance du cercle gauche et il a trompé la vigilance de Fleury, qui a partiellement stoppé la rondelle.
 

Nosek s'est toutefois racheté 43 secondes plus tard pour redonner une priorité d'un but à sa troupe. Après que Hellebuyck eut mal saisi un faible lancer de Luca Sbisa, Pierre-Édouard Bellemare a contourné le filet et Nosek a profité des largesses du gardien des Jets pour glisser le disque entre ses jambières.
 

Les joueurs de Paul Maurice ont une fois de plus tout donné en troisième période, comme ils l'avaient fait lors du dernier match, mais cette fois, ils ont été en mesure de niveler la marque. Jack Roslovic s'est emparé de la rondelle et il a aperçu Myers qui s'approchait au cercle droit. Le puissant tir du défenseur des Jets est passé entre les jambières de Fleury pour faire 2-2.
 

Après le but de Smith, les Jets ont cogné à la porte, mais Fleury et la défensive des Golden Knights ont tenu le coup pour acculer la formation de Winnipeg au pied du mur.