Grand Prix d’Espagne: prudence chez Mercedes malgré la victoire

Lewis Hamilton et l'un de ses ingénieurs célèbrent la victoire de Mercedes au Grand Prix d'Espagne.
Photo: Louis Gene Agence France-Presse Lewis Hamilton et l'un de ses ingénieurs célèbrent la victoire de Mercedes au Grand Prix d'Espagne.
Mercedes a obtenu la victoire convaincante qu'elle recherchait depuis le début de la saison.

Lewis Hamilton a offert une solide performance au Grand Prix d'Espagne, dimanche, démontrant que son équipe était de retour au sommet après un début de saison difficile en 2018.

C'était la première fois que Mercedes offrait le genre de domination que les Flèches d'argent nous avaient habitués ces dernières années. Et c'était le type de victoire qui pourrait réaffirmer l'autorité de l'équipe en F1.

«C'est un très bon résultat, mais ça n'a pas été aussi facile que cela a pu sembler de l'extérieur, a déclaré le directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff. On a l'impression qu'il y a longtemps que nous n'avons pas obtenu un doublé. Ce résultat nous procure certainement un sentiment de soulagement.»

«Mais nous sommes conscients que c'était un circuit qui nous convenait bien et les températures ont également joué en notre faveur. Nous devons donc demeurer calmes et humbles, parce que la prochaine fois, le scénario différent pourrait être différent.»

Valtteri Bottas s'est classé deuxième pour couronner une fin de semaine presque parfait pour les pilotes Mercedes, qui ont signé les meilleurs chronos en essais et en qualifications avant que Hamilton ne décroche finalement la victoire sur le circuit de Barcelone-Catalunya.

C'était la première fois cette saison que Mercedes se classait 1-2, après avoir également obtenu les deux premières positions sur la grille.

Après quatre titres consécutifs aux championnats des constructeurs et des pilotes, Mercedes avait amorcé la saison en affichant un bon rythme en Australie. Mais la victoire lui avait échappé en partie en raison de l'entrée en scène inopportune de la voiture de sécurité, qui a permis à Sebastian Vettel de signer la victoire à Melbourne.

Mercedes a ensuite connu des difficultés, étant distancé par Ferrari à Bahreïn, en Chine et en Azerbaïdjan, où Hamilton a gagné pour la première fois cette saison lorsque ses principaux rivaux ont connu des ennuis devant.

Le circuit de Barcelone-Catalunya est une piste qu'on savait convenir aux Mercedes, mais la prochaine course est prévue à Monaco, où l'équipe a peiné ces dernières années. Le circuit urbain exige des configurations qui fonctionnent bien dans les virages lents, traditionnellement une force pour Ferrari et Red Bull.

«Nous savourerons ce résultat, mais nous sommes déjà en mode préparation pour Monaco, où nous avons connu des difficultés l'année dernière et nous voulons nous assurer de ne pas les revivre», a-t-il conclu.

Vettel a triomphé à Monaco l'année dernière, où Ferrari a enregistré un doublé après avoir monopolisé la première ligne sur la grille. Bottas s'était classé quatrième et Hamilton septième.

«La prochaine course à Monaco pourrait être difficile pour nous, a convenu Bottas. Je pense que Red Bull fera très bien et Ferrari a obtenu la position de tête l'an dernier. Nous devons donc continuer à travailler fort et croire en notre capacité à améliorer les choses.»
Malgré les problèmes du début de saison, Mercedes arrivera à Monaco avec Hamilton en tête du championnat, 17 points devant Vettel. L'équipe dispose aussi d'une priorité de 27 points sur Ferrari au championnat des constructeurs.

«Nous nous dirigeons à Monaco sur une note positive, mais nous savons que nous avons encore beaucoup de travail à faire, a affirmé Hamilton. Il est vraiment important que nous continuions tous à travailler et à travailler aussi fort que nous l'avons fait pendant cette première partie de la saison.»