L’Impact devant une mission presque impossible contre l’Atlanta United?

Après trois défaites consécutives, l'Impact ne part pas favori face à l’Atlanta United.
Photo: Julio Cortez Associated Press Après trois défaites consécutives, l'Impact ne part pas favori face à l’Atlanta United.

Après trois défaites consécutives par un score combiné de 12-4, il est presque impensable d’imaginer l’Impact de Montréal quitter le Mercedes-Benz Stadium avec un point samedi, et encore moins trois.

Le défenseur latéral Daniel Lovitz croit toutefois que cette absence de pression pourrait aider l’Impact (2-5-0) à causer une surprise face à l’Atlanta United (5-1-1).

« Avec les résultats des dernières semaines, pratiquement personne ne va s’attendre à nous voir nous en sortir, a dit Lovitz plus tôt cette semaine. C’est une belle manière de nous enlever la pression des épaules et de nous permettre de jouer de manière plus libre. Nous n’avons pas à prolonger une série de victoires. C’est donc une belle occasion d’offrir une grande performance et de démontrer que nous pouvons quand même obtenir un résultat intéressant. »

« C’est ce que nous avons fait à Seattle [dans une victoire de 1-0]. Qui sait ce qui se serait produit s’ils n’avaient pas reçu de carton rouge ? Mais même avant ça, nous répliquions coup pour coup. C’était aussi comme ça en Nouvelle-Angleterre [dans une défaite de 4-0]. Nous avions commencé, mais tout avait déraillé après notre carton rouge. »

Besoin d’unité

L’Impact voudra justement éviter que ses plans déraillent comme ça a été le cas à deux reprises lors de ses trois dernières sorties, avec deux expulsions en première demie. Autant la constance de l’arbitrage a été critiquée au cours des derniers jours, autant les joueurs sont conscients qu’ils n’ont pas bien réagi dans un contexte difficile, mais pas impossible. « Il faut rester concentrés et unis, a affirmé le défenseur Rudy Camacho. Ce n’est pas le moment de se désunir, au contraire. Il faut trouver des solutions avec les entraîneurs. Il faut une remise en question de tout le monde. »

« Les cartons rouges, ce sont des effets du jeu. Ç’aurait dû galvaniser le groupe. » « Nous devons être solides, peu importe les circonstances », a renchéri Lovitz.

La défensive fragile de l’Impact devra trouver un moyen de freiner la redoutable offensive de l’Atlanta United. Mené par Josef Martinez et ses six buts, l’Atlanta United est premier dans l’Association de l’Est avec 17 buts en sept matchs. De son côté, l’Impact occupe le dernier rang de son association avec 17 buts accordés en six rencontres.