Daniel Ricciardo gagne le Grand Prix de Chine

Daniel Ricciardo de Red Bull s’est imposé devant Valterri Bottas de Mercedes et Kimi Raikkonen de Ferrari.
Photo: Johannes Eisele Agence France-Presse Daniel Ricciardo de Red Bull s’est imposé devant Valterri Bottas de Mercedes et Kimi Raikkonen de Ferrari.

Shanghai — Daniel Ricciardo a retiré son soulier droit, y a versé du champagne au moment où il se trouvait sur le podium avant de le boire pour célébrer son improbable victoire au Grand Prix de Formule 1 de Chine dimanche.

Au volant de sa Red Bull, le pilote australien a pris le départ de la troisième rangée. Toutefois, il a su profiter de la sortie de la voiture de sécurité au 31e tour pour rentrer aux puits et effectuer un changement de pneus pendant que les meneurs continuaient de rouler sur des gommes usées et n’avaient pas le temps de l’imiter.

De là, Ricciardo n’a cessé de gagner en vitesse au point où il s’est hissé en tête au 45e des 56 tours, grâce à un dépassement de l’intérieur au détriment de Valtteri Bottas, sur Mercedes. « Souvent, vous n’obtenez qu’une seule chance, et pour cette raison, j’essaie de profiter de chaque occasion », a déclaré Ricciardo.

Ricciardo savait que ses chances de remporter l’épreuve étaient meilleures avec de nouveaux pneus. Il sait aussi qu’il a profité d’un peu de chance.

Pour Ricciardo, il s’agit d’une sixième victoire en carrière et de sa première depuis 2017 alors qu’il avait terminé premier à Azerbaïdjan, site de la prochaine course dans deux semaines.

Bottas, qui a qualifié de « correct » le dépassement de Ricciardo, a complété la troisième course de la saison en deuxième place devant la Ferrari de Kimi Raikkonen. Le Britannique Lewis Hamilton sur Mercedes s’est classé quatrième mais n’a jamais été un véritable facteur.

Parti en position de tête, l’Allemand Sebastian Vettel, le coéquipier de Raikkonen, a fini en huitième place après avoir été impliqué dans une collision qui lui a coûté quelques places.

Stroll gagne quatre positions au classement

Le Québécois Lance Stroll, sur Williams, a pris le 14e rang, immédiatement devant son coéquipier Sergey Sirotkin.

Parti de la 18e position, Stroll a connu un excellent départ et dès le deuxième tour, il avait déjà gagné six rangs. Il n’a cependant pas réussi à aller chercher les deux places requises qui lui auraient permis d’inscrire ses premiers points de la saison, et les premiers pour Williams en 2018.

Beaucoup d’interrogations

Le triomphe de Red Bull dimanche laisse planer beaucoup d’incertitudes sur la saison de Formule 1 après seulement trois épreuves de complétées. Il n’y a aucun favori clair mais beaucoup de questions sans réponses.

Mercedes, qui a dominé les trois dernières saisons, a été exclue de la plus haute marche du podium jusqu’à maintenant.

Vainqueur des deux premières étapes de la saison, en Australie et au Bahreïn, Vettel n’est pas parvenu à profiter de sa pole position en Chine. Il a mené pendant les 20 premiers tours mais s’est retrouvé derrière les meneurs à la suite d’un arrêt aux puits et d’un accrochage avec Max Verstappen pendant le 43e tour.

Malgré tout, Vettel conserve le premier rang du classement des pilotes avec 54 points.

Hamilton, le champion en titre et quadruple monarque, totalise 45 points, cinq de plus que Bottas. Ricciardo est quatrième avec 37 points.