F1: un problème informatique a causé la perte de Hamilton, selon Mercedes

Lewis Hamilton semblait en plein contrôle de la course après avoir connu un départ canon de la position de tête dimanche dernier.
Photo: Saeed Khan Agence France-Presse Lewis Hamilton semblait en plein contrôle de la course après avoir connu un départ canon de la position de tête dimanche dernier.

Un problème informatique a entraîné une erreur de synchronisation qui a empêché le champion de Formule 1 Lewis Hamilton d’aspirer aux grands honneurs du Grand Prix d’Australie, selon l’équipe Mercedes.

Hamilton semblait en plein contrôle de la course après avoir connu un départ canon de la position de tête dimanche dernier, mais le quadruple champion de F1 s’est soudainement retrouvé derrière Sebastian Vettel à la sortie de la ligne des puits.

L’incident s’est produit à la suite d’un drapeau jaune virtuel, tandis que les commissaires de piste ramassaient les débris provenant de la voiture Haas accidentée de Romain Grosjean.

Lorsque le drapeau virtuel est déployé, les voitures doivent demeurer en piste, mais ralentir la cadence. Les pilotes doivent ensuite faire le choix entre accélérer, tout juste avant d’entrer aux puits, ou encore demeurer en piste, à vitesse réduite.

L’ingénieur de piste Andrew Shovlin a expliqué au site Internet de Mercedes comment l’équipe s’était trompée dans l’évaluation de l’écart — appelé le tour delta — entre Hamilton, qui est demeuré en piste à une vitesse réduite, et Vettel, qui est entré aux puits.

Vettel est donc retourné en piste tout juste devant Hamilton, abasourdi, qui a demandé sur les ondes de la radio à son équipe ce qui venait de se produire. « Pourquoi personne ne m’a dit que Vettel était aux puits ? » a questionné le Britannique.

« Nous pensions disposer d’un coussin suffisant, mais de toute évidence nous avions tort », a répondu l’équipe.

Mercedes a déclaré qu’une erreur semblable ne se reproduirait pas, à compter du Grand Prix du Bahreïn le 8 avril.