Charles Hamelin remporte l’or au 1500 m

Le patineur québécois Charles Hamelin, samedi, à Montréal
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Le patineur québécois Charles Hamelin, samedi, à Montréal

La locomotive de Sainte-Julie n’a pas encore terminé son parcours, et elle se retrouve toujours à l’avant du peloton.

Charles Hamelin a remporté l’or au 1500 mètres, samedi, aux Championnats mondiaux de patinage de vitesse courte piste, en plus de terminer cinquième au 500 m. Ces résultats lui ont permis de se retrouver en tête du classement cumulatif individuel après la première journée de finales.

Hamelin a eu plus de succès que son compatriote Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, qui a été pénalisé en finale du 1500 m et éliminé dès les quarts de finale au 500 m.

Âgé de 33 ans, Hamelin a annoncé plus tôt cette semaine qu’il avait décidé de repousser la retraite d’au moins une saison. Ses performances ce week-end à l’aréna Maurice-Richard lui donnent raison.

« Je pense que le Canada, le Québec et le reste du monde comprennent maintenant, ils voient ce que je suis encore capable de faire aux Mondiaux, a affirmé Hamelin. Et tenez-vous bien, parce que Charles continue une autre année.

« Les gars me félicitent, c’est sûr. Ils viennent me voir. Ce sont quand même des rivaux, mais je vois dans leurs yeux qu’ils sont étonnés. »

Si ses adversaires sont étonnés par les résultats du patineur le plus âgé du circuit, Hamelin a reconnu avoir été lui-même surpris par son triomphe au 1500 m. Il a ainsi gagné un 10e titre mondial en carrière et une 33e médaille dans cette compétition.

« Je n’y croyais pas, a raconté Hamelin au sujet du moment où il a été le premier à franchir la ligne d’arrivée. Je me disais “Oh my God ! Sérieusement ? J’ai gagné !” Je voulais le podium, mais de là à gagner… J’ai encore les jambes pour gagner, ça confirme mes décisions des dernières semaines, de continuer, d’en vouloir plus dans le patinage et d’en apporter plus pour le Canada. »

En finale du 1500 m, Hamelin a pris le contrôle de la course avec deux tours à faire et n’a pas été inquiété par la suite. Le Sud-Coréen Lim Hyo Jun a pris le deuxième rang, devant le Russe Semen Elistratov.

« Je pense que la zone dans laquelle je suis en ce moment aide vraiment, autant mentalement que physiquement, a noté Hamelin. La confiance acquise à l’entraînement dans les dernières semaines a un impact sur ma manière d’agir en course. Quand Charles Hamelin court comme ça, il obtient de bons résultats. »


Au 500m

À l'épreuve du 500 m, Hamelin a terminé troisième de sa vague en demi-finale, quand il a été coincé derrière un rival pendant la majorité de la course. Il a ensuite dominé la finale B pour obtenir le cinquième rang et cinq précieux points au classement cumulatif.

Le Sud-Coréen Hwang Dae Heon a triomphé en finale A du 500 m, devant le Chinois Ren Ziwei et Elistratov.

Girard, qui est âgé de 21 ans, a terminé la finale A du 1500 m au quatrième rang, mais a été disqualifié pour avoir causé de l’obstruction et a été relégué au sixième rang. Il a ensuite terminé troisième de sa vague lors des quarts de finale et a vu son parcours prendre fin, aboutissant au neuvième rang.

On présentait aussi les demi-finales du relais 5000 m. Hamelin, Girard, Pascal Dion, de Montréal, et Charle Cournoyer, de Boucherville, ont gagné leur vague devant les Néerlandais, qui ont également obtenu une place en finale. Les Sud-Coréens et les Japonais ont aussi atteint la finale par l’entremise de l’autre demi-finale.

« Je vais garder le positif de la journée, a raconté Girard, moins souriant qu’à l’habitude. Le relais a bien été et j’ai eu des bonnes sensations sur la glace. Je reviendrai en forme [dimanche]. »

 

Les étapes finales du 1000 m et du relais seront présentées dimanche après-midi. Les huit premiers patineurs au classement cumulatif participeront aussi à une épreuve de 3000 m.
 

Hamelin aura donc la chance de confirmer son retour en ajoutant un premier titre cumulatif à son palmarès, après trois deuxièmes places et autant de troisièmes places. Il détient 39 points au classement cumulatif, soit cinq de plus que Hwang et 13 de plus qu’Elistratov.

« Je veux simplement continuer à me nourrir de l’ambiance présentement dans la chambre et sur la glace, a raconté Hamelin. Je veux en tirer le plus possible et y aller de courses intelligentes [dimanche] pour me donner les meilleures chances de partir avec le titre de champion du monde. »