L’Impact s’incline 2-1 contre les Whitecaps de Vancouver

Alphonso Davies, des Whitecaps de Vancouver, prend un lancer à proximité du défenseur de l'Impact Michael Petrasso, dimanche.
Photo: Darryl Dyck La Presse canadienne Alphonso Davies, des Whitecaps de Vancouver, prend un lancer à proximité du défenseur de l'Impact Michael Petrasso, dimanche.

Vancouver — L’Impact de Montréal a amorcé la septième saison de son histoire en MLS sur une mauvaise note, s’inclinant 2-1 aux dépens des Whitecaps de Vancouver, dimanche soir, au BC Place.

Fêtant son 25e anniversaire, l’Impact tentait de battre les Whitecaps lors de son match d’ouverture pour une deuxième fois de suite, après avoir gagné 3-2 en mars 2016.

Kei Kamara, une véritable bête noire pour l’Impact, et la jeune sensation de 17 ans Alphonso Davies ont fait bouger les cordages pour les Whitecaps (1-0-0). Kamara a marqué sept buts à ses sept dernières parties de saison contre le Bleu-blanc-noir.

Matteo Mancosu a répliqué en fin de deuxième demie pour la troupe de Rémi Garde, qui dirigeait un premier match à la barre de l’Impact (0-1-0). Garde a été nommé au poste d’entraîneur-chef le 8 novembre 2017, succédant à Mauro Biello.

Pas moins de six joueurs du onze partant de la formation montréalaise pour cet affrontement ne faisaient pas partie de l’équipe lorsqu’elle a amorcé la saison 2017.

L’Impact disputera un deuxième match à l’étranger, samedi contre le Crew de Columbus, avant de faire sa rentrée locale au Stade olympique, le 17 mars.

Défensive insuffisante

Les deux équipes n’avaient pas joué un match significatif depuis plusieurs mois et la rouille était bien présente dans les 15 premières minutes. L’Impact ne s’est pratiquement pas amené près du but adverse alors que seul Kamara a été réellement menaçant pour les Whitecaps.

La première bonne occasion de marquer est survenue à la 26e minute, quand Yordy Reyna a accepté une belle remise de Davies avant de décocher une puissante frappe qui a courbé tout juste à la droite du gardien de l’Impact Evan Bush.

Les Whitecaps ont continué à appliquer de la pression et à peine deux minutes plus tard, Samuel Piette a mal manoeuvré avec le ballon dans son territoire et Kamara en a profité pour saisir l’objet. Son tir faible n’a cependant donné aucune difficulté à Bush.

Les visiteurs ont finalement montré les dents en deuxième portion de la première demie. Ignacio Piatti a d’abord voulu centrer un ballon dans la surface, mais le défenseur Kendall Watson l’a bien dégagé. Piatti a ensuite tenté une frappe du pied droit, mais cette fois, c’est Aaron Maund qui s’est interposé.

La défensive montréalaise, qui avait légèrement plié, a cependant brisé en deuxième demie. À la 63e minute, Davies a décampé sur la gauche et il a servi un superbe ballon à Kamara, qui n’a eu qu’à rediriger de la tête.

Grandement impliqué depuis la première seconde de la partie, le jeune joueur de 17 ans des Whitecaps a lui aussi complété une belle manoeuvre, à la 70e minute. Son coéquipier Cristian Techera s’est amené sur le flanc droit et il a effectué une passe dans la surface vers Davies, qui n’a pas raté l’occasion de doubler l’avance des siens.

Mancosu a redonné espoir à l’Impact à la 80e minute. Daniel Lovitz a mystifié son rival avec un beau jeu de pied et il a centré le ballon à la droite de la surface de réparation, où Mancosu l’attendait. L’Italien s’est élevé et il a enfilé l’aiguille grâce à une tête.

L’Impact a tout tenté pour créer l’égalité avant la fin des arrêts de jeu, mais les Whitecaps ont résisté pour inscrire les trois premiers points de leur saison.