Sébastien Toutant, premier champion du big air

Sébastien Toutant a réussi à son deuxième essai le meilleur saut de la finale (89,50), ce qui lui a valu une note totale de 174,25.
Photo: Florian Choblet Agence France-Presse Sébastien Toutant a réussi à son deuxième essai le meilleur saut de la finale (89,50), ce qui lui a valu une note totale de 174,25.

Pyeongchang — Sébastien Toutant est devenu samedi le premier champion olympique de l’épreuve masculine de big air en surf des neiges.

Il s’agit d’un dénouement exceptionnel pour le planchiste originaire de L’Assomption, en quête d’une première médaille olympique.

« Finir avec une médaille d’or, c’est vraiment cool. J’ai hâte d’aller célébrer ça avec ma famille, ma blonde et mes amis à la maison ! » s’est-il exclamé à la descente du podium.

Après avoir terminé 11e à l’épreuve de slopestyle la semaine dernière et neuvième aux Jeux de Sotchi en 2014, « Seb Toots » a obtenu un pointage total de 174,25. À la suite d’une première descente qui lui a valu un score de 84,75, Toutant a amassé la meilleure note de la journée à son deuxième essai, soit 89,50 points.

« Je croyais sincèrement avoir la descente pour remporter l’or en slopestyle la semaine dernière, mais je n’ai pas atterri. J’étais vraiment déçu, j’y pensais tout le temps », a-t-il admis à l’agence Sportcom.

« Mais quand on a commencé à s’exercer pour le big air, j’ai réussi à me concentrer. Les trucs qu’il faut faire pour gagner dorénavant, ce sont des trucs vraiment difficiles. J’ai travaillé fort pour retrouver le feeling sur ma planche. Après mes dernières blessures, je n’avais pu remonter sur ma planche qu’en janvier. Mais j’ai travaillé fort et ça a valu le coup ! »

Après avoir exécuté un premier saut qui ne l’a satisfait qu’à moitié, Toutant a tenté un saut difficile qu’il a réussi à la quasi-perfection. « Quand j’ai atterri, je savais que j’avais une note qui pouvait me donner l’or. »

L’Américain Kyle Mack s’est emparé de la médaille d’argent grâce à un total de 168,75 points tandis que le Britannique Billy Morgan a obtenu le bronze en vertu d’un score de 168 points.

Chutes de Parrot et McMorris

Alors que plusieurs prévoyaient un doublé canadien lors de cette épreuve, des chutes de Maxence Parrot et de Mark McMorris ont contrecarré les plans.

Attendu de pied ferme lors de cette finale, Parrot, qui a décroché le plus grand nombre de médailles dans cette discipline aux X Games, avait pourtant bien fait lors de sa première descente. Un score de 85,00 lui avait permis de se hisser au deuxième rang provisoire après la première manche.

Après avoir raté l’atterrissage lors de son deuxième saut, le médaillé d’argent en slopestyle a tenté le tout pour le tout lors de sa dernière descente, mais en vain. Le Canadien a terminé au neuvième rang avec une récolte de 117,25 points.

« C’est frustrant de ne pas réussir des sauts que tu as réussis en entraînement toute la semaine. Je suis allé un peu plus gros qu’à l’échauffement, pendant lequel il faisait un gros soleil. Dès que la compétition a commencé, il s’est mis à faire nuageux. C’est alors difficile de bien voir l’aire d’atterrissage parce que la neige est de la même couleur que le ciel.

« Je n’ai pas de regret concernant les sauts que j’ai tentés. À mon troisième essai, j’aurais pu tenter une manoeuvre plus facile et espérer une bonne position selon les performances des autres. Mais j’ai décidé d’y aller le tout pour le tout. En visant l’or, mais aussi pour montrer ce que je peux faire au monde entier. »

L’autre représentant de l’unifolié, Mark McMorris, lui aussi aspirant au titre, a également chuté lors de ses deux premiers sauts, l’éliminant de facto du podium. Malgré la déception, le médaillé de bronze au slopestyle a tout de même effectué son dernier tour de piste. Il a été relégué au 10e rang en vertu d’une récolte de 72,50 points.

La ronde finale regroupait douze planchistes, qui ont chacun effectué trois sauts. Ceux-ci devaient être différents, et les deux meilleurs scores étaient retenus pour établir le résultat final.

L’épreuve de big air a officiellement fait son entrée dans le programme olympique de surf des neiges aux Jeux de Pyeongchang.

Au cas où vous l’auriez manqué: le bronze pour Osmond.

La Terre-Neuvienne Kaetlyn Osmond n’a commis qu’une légère faute dans le programme libre jeudi, mais rien de trop grave pour l’empêcher de remporter la médaille de bronze en patinage artistique. La Russe Alina Zagitova, sublime, a décroché l’or. Sa compatriote Evgenia Medvedeva a dû se contenter de la médaille d’argent malgré une performance tout aussi parfaite.