Eugenie Bouchard remporte sa cause contre l’USTA

Lors du procès, la vedette du tennis Eugenie Bouchard a relaté les circonstances qui ont mené à ce qu’elle glisse et chute sur un plancher mouillé dans le vestiaire en 2015. 
Photo: Paul Crock Agence France-Presse Lors du procès, la vedette du tennis Eugenie Bouchard a relaté les circonstances qui ont mené à ce qu’elle glisse et chute sur un plancher mouillé dans le vestiaire en 2015. 

New York — L’Association américaine de tennis (USTA) a été reconnue en partie coupable pour l’accident de la vedette du tennis Eugenie Bouchard, survenu lors des Internationaux des États-Unis en 2015.

Lors de la remise de son verdict jeudi, le jury a cependant estimé que l’athlète était en partie responsable de sa chute dans le vestiaire à Flushing Meadows. Selon le jury, l’USTA est à 75 % responsable de l’accident, tandis que Bouchard doit absorber 25 % de la part de responsabilité. Les dommages-intérêts seront déterminés dans une autre partie du procès qui débutera vendredi.

Mercredi, Bouchard a témoigné dans le cadre de la poursuite pour négligence intentée contre l’USTA. Elle a relaté les circonstances qui ont mené à ce qu’elle glisse et chute sur un plancher mouillé dans le vestiaire.

Bouchard venait de disputer un match de double mixte aux Internationaux des États-Unis. Peu après son retour au Billie Jean King National Tennis Center, aux environs de 22 h, elle a chuté sur un plancher formé de tuiles de céramique, dans la salle de physiothérapie du vestiaire.

La poursuite déposée en 2015 accuse l’USTA de ne pas avoir correctement averti Bouchard et les autres joueuses que le plancher était mouillé.

La poursuite dit que la chute a causé à Bouchard une commotion cérébrale et une « sérieuse blessure à la tête ». Bouchard a dit avoir été forcée de se retirer du tournoi new-yorkais ainsi que de compétitions en Chine et au Japon.

L’USTA a répondu qu’elle aurait dû savoir qu’elle ne devait pas se trouver là sans thérapeute ou sans un membre du personnel du tournoi.

Les avocats de la joueuse de Westmount prétendent que la chute et la blessure ont nui à sa carrière. Jadis cinquième au monde, elle est maintenant 116e. Elle réclame des dommages non spécifiés.