Mikaela Shiffrin commence sa moisson sans tarder

La skieuse Mikaela Shiffrin convoite quatre médailles d’or à Pyeongchang.
Photo: François-Xavier Marit Agence France-Presse La skieuse Mikaela Shiffrin convoite quatre médailles d’or à Pyeongchang.

Première course et première victoire : la prodige américaine Mikaela Shiffrin a magistralement ouvert son compteur jeudi à Pyeongchang en remportant nettement le géant dames des JO 2018, marqué par la défaillance de Tessa Worley, l’une des grandes favorites de la course, seulement septième.

La skieuse de Vail (Colorado), qui convoite quatre médailles d’or à Pyeongchang, en a déjà obtenu une et lance ainsi parfaitement ses Jeux avant de poursuivre son formidable pari avec deux autres épreuves ces deux prochains jours, le slalom vendredi puis le Super-G samedi.

Au moment d’écrire ces lignes, l’Américaine se trouvait au quatrième rang après la première manche du slalom, accusant un retard de 49 centièmes derrière la Suissesse Wendy Holdener.

Il lui restera ensuite une ultime bataille à mener sur le super-combiné, le 23 février. Boulimique durant tout l’hiver avec dix victoires en Coupe du monde, l’Américaine de 22 ans avait connu un gros creux en janvier. Mais elle s’est ressaisie au meilleur moment pour ajouter un deuxième succès aux JO à son palmarès après celui de Sotchi (slalom).

Tout s’est déroulé comme dans un rêve pour Shiffrin, deuxième en embuscade (+0,20) à l’issue de la première manche avant de lâcher les chevaux dans la seconde.

« Il y avait au moins quinze skieuses capables de l’emporter, a déclaré la nouvelle championne olympique. Donc, je me suis dit qu’il fallait tout tenter. Souvent en géant, quand je termine en tête ou deuxième de la première manche, j’ai tendance à skier plus doucement la seconde, comme si je voulais protéger quelque chose. Mais il ne faut pas protéger sa place aux JO. »

La joie de Shiffrin contrastait avec la détresse de Tessa Worley. Double championne du monde (2013, 2017) et tenante du petit Globe de cristal de la spécialité, la skieuse de 28 ans nourrissait de grandes ambitions. Las, une première manche totalement manquée a ruiné tous ses espoirs, laissant le beau rôle à une Shiffrin qui n’en demandait pas tant.

À voir en vidéo