Virtue et Moir mènent la délégation canadienne

<p>Les athlètes canadiens ont salué la foule, pris des égoportraits et dansé au son de la musique.</p>
Photo: Jason Ransom / La Presse canadienne

Les athlètes canadiens ont salué la foule, pris des égoportraits et dansé au son de la musique.

Pyeongchang — Tessa Virtue et Scott Moir étaient tout sourire en agitant le drapeau canadien pendant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang.

Les patineurs artistiques, le visage rayonnant, ont mené la délégation canadienne dans le stade olympique de Pyeongchang, l’une des 92 nations à défiler à l’intérieure de cette installation de 35 000 sièges lors d’une soirée venteuse et une température de -8 °C avec le refroidissement éolien.

Virtue, de London, en Ontario, a entrepris cette marche avec l’unifolié avant de le remettre à Moir, d’Iderton, également en Ontario, à mi-chemin de leur tour du stade.

Le duo a remporté une médaille d’or en danse sur glace aux Jeux de Vancouver en 2010 et une d’argent à ceux de Sotchi en 2014. Ils sont pressentis pour monter de nouveau sur le podium en Corée du Sud.

Les athlètes canadiens ont salué la foule, pris des égoportraits et dansé au son de la musique, mais comme les autres nations participantes à ce défilé, ils ont marché plus rapidement que d’habitude vers leurs sièges — sans doute en raison du froid.

Avec 225 athlètes, le Canada mise sur sa délégation la plus importante à des Jeux d’hiver, mais quelques-uns ont préféré faire l’impasse sur ces festivités tandis que d’autres avaient auparavant indiqué qu’ils quitteraient les lieux après le défilé puisque les compétitions commencent samedi.

Le Canada prend part aux 15 sports en Corée du Sud et, selon une analyse de données sportives, on lui prédit une récolte record de 29 médailles, trois de plus qu’à Vancouver il y a huit ans.

Samedi, les meilleures chances de podium appartiennent au patineur de vitesse courte piste Charles Hamelin au 1500 mètres messieurs et à la patineuse de vitesse longue piste Ivanie Blondin, d’Ottawa, au 3000 mètres dames.

Blouin se blesse

Plus tôt dans la journée, les patineurs artistiques canadiens se sont hissés en tête du classement à l’issue de la première journée du concours par équipes à la patinoire du Palais des glaces de Gangneung.

La planchiste Laurie Blouin a par ailleurs été victime d’une vilaine chute à l’entraînement et on ignore pour l’instant si elle sera en mesure de prendre le départ des épreuves de slopestyle et de big air.

Blouin, championne du monde en titre de slopestyle, a chuté lourdement quand sa planche s’est coincée dans une fissure au bas du parcours, à la suite de l’atterrissage de son double saut périlleux.

La Canadienne a été transportée à l’hôpital pour y subir des examens additionnels, par mesure de précaution. Le Comité international olympique a déclaré par communiqué qu’elle est consciente, alerte et qu’elle retourne au village olympique avec un médecin de l’équipe.

Patinage matinal

Les épreuves de patinage artistique ont commencé plusieurs heures avant la cérémonie d’ouverture, et cet horaire matinal n’a guère réussi à la vedette de l’équipe canadienne Patrick Chan.

Chan s’est montré chancelant alors que le Canada entreprend sa quête d’une médaille d’or olympique lors de l’épreuve par équipes. Mais il n’a pas été le seul.

« Je crois que personne n’a déjà patiné aussi tôt dans sa carrière. Je crois que ç’a joué un rôle, a affirmé Chan. Mais nous ne sommes pas en contrôle de ça. »

Patinant au son de la chanson Dust in the Wind, du groupe Kansas, le triple champion du monde originaire de Toronto a chuté en tentant une quadruple boucle piqué et un triple axel. Il a obtenu une note de 81,66, le plaçant au troisième rang du programme court masculin.

Shoma Uno a été le seul patineur à présenter ce qui ressemblait à un programme sans faute, obtenant une note de 103,25 pour placer d’abord le Japon en avant. L’Israélien Alexei Bychenko a pris la deuxième position grâce à une note de 88,49. L’Américain Nathan Chen, qui est considéré le favori pour remporter l’or lors de la compétition individuelle, a chuté une fois, mais il a réussi un quadruple saut pour recevoir une note de 80,61.

Les doubles champions du monde en couple Meagan Duhamel et Eric Radford ont connu une meilleure journée que Chan, terminant deuxième avec une note de 76,57, derrière les Russes Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov (80,92). Les Allemands Aljona Savchenko et Bruno Massot ont pris le troisième rang (75,36).

Après les deux premières épreuves de la compétition par équipes, le Canada occupe le premier rang du classement avec 17 points, trois de mieux que les Américains.

Le patinage artistique se déroule traditionnellement en soirée aux Jeux olympiques, mais pour permettre aux réseaux de télévision de présenter les épreuves aux heures de grande écoute en Amérique du Nord, elles ont été devancées en début d’après-midi en Corée du Sud, ce qui bouleverse la routine des patineurs.

L’épreuve par équipes se poursuivra dimanche et lundi.

Ski acrobatique
La grande vedette du ski acrobatique Mikaël Kingsbury a été la hauteur de sa réputation, dominant la séance de qualifications de l’épreuve des bosses.

Kingsbury, de Deux-Montagnes, a terminé au premier rang en vertu d’une note de 86,07 points. Il a été suivi dans l’ordre du représentant de l’équipe olympique de Russie Aleksandr Smyshliaev, à 83,93, et du Kazakh Dmitriy Reikherd, à 81,23.

Cinq des sept athlètes canadiens se sont qualifiés directement pour les finales à l’issue de la première ronde des qualifications. En plus de Kingsbury, il s’agit de Philippe Marquis, de Québec, de la Britanno-Colombienne Andi Naude, de la Montréalaise Justine Dufour-Lapointe et d’Audrey Robichaud, de Québec.

La Montréalaise Chloé Dufour-Lapointe et Marc-Antoine Gagnon, de Terrebonne, devront pour leur part participer à la deuxième ronde de qualifications, dimanche, avant la finale.

En curling mixte, John Morris et Kaitlyn Lawes ont pour leur part remporté leurs deux matchs de la journée.