Hayley Wickenheiser donnera son cerveau à la science

Âgée de 39 ans, Haley Wickenheiser a admis avoir souffert d’étourdissements et de nausées après une mise en échec subie dans une ligue professionnelle masculine en Suède, en 2008.
Photo: Jeff McIntosh La Presse canadienne Âgée de 39 ans, Haley Wickenheiser a admis avoir souffert d’étourdissements et de nausées après une mise en échec subie dans une ligue professionnelle masculine en Suède, en 2008.

Boston — L’ex-grande vedette du hockey féminin canadien Hayley Wickenheiser donnera son cerveau à la science afin d’aider à la recherche sur les commotions cérébrales.

La Concussion Legacy Foundation a indiqué que la quadruple médaillée d’or olympique et septuple championne du monde est l’une des trois olympiennes à promettre son cerveau à l’organisation de Boston.

La bobeuse américaine Elana Meyers Taylor et la hockeyeuse américaine Angela Ruggiero ont également fait part de leur don dans l’annonce de mardi.

Les commotions cérébrales sont une cause qui tient à coeur à Wickenheiser, qui a aidé à développer un jeu vidéo pour les traiter l’été dernier. Elle est coprésidente du conseil consultatif de Highmark Interactive, une compagnie de Toronto qui développe des jeux vidéos servant à diagnostiquer et traiter les commotions et les blessures au cerveau.

Âgée de 39 ans, Wickenheiser a admis avoir souffert d’étourdissements et de nausées après une mise en échec subie dans une ligue professionnelle masculine en Suède, en 2008. Elle a aussi été témoin du déclin de son ami et ex-patineur de la LNH Steve Montador. Après son décès en 2015, on a décelé qu’il souffrait d’encéphalopathie traumatique chronique (ETC).

L’ETC est une condition dégénérative du cerveau causée par les commotions cérébrales, selon les médecins.

La Concussion Legacy Foundation, qui appuie les recherches sur les commotions cérébrales et l’ETC, a indiqué que plus de 2800 ex-athlètes et vétérans de l’armée ont promis de faire don de leur cerveau depuis que l’organisme a été mis sur pied, en 2008. Plus de 560 de ces personnes sont des femmes.