Patinage artistique: premiers pas du couple nord-coréen

Gangneung — Les premiers pas sur la glace olympique sud-coréenne des patineurs nord-coréens Ryom Tae-ok et Kim Ju-sik ont été immortalisés par une forêt de caméras, mais le couple est resté muet, mardi à Gangneung, à trois jours de l’ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang.

Une fois leur entraînement terminé — sous des applaudissements — Ryom (19 ans) et Kim (25 ans) ont traversé la zone mixte sans s’arrêter pour répondre aux questions des journalistes venus en nombre, un groupe d’officiels dans leur sillage.

Les deux patineurs sont les seuls sportifs nord-coréens à s’être qualifiés sportivement pour les Jeux cette année. Ils sont arrivés sur le sol sud-coréen la semaine dernière, en compagnie d’autres athlètes de leur pays, par un rare vol direct entre les voisins de la péninsule. Même si les deux pays sont encore techniquement en guerre, leurs délégations s’apprêtent à défiler sous le drapeau de la Corée unifiée, illustration d’une détente inattendue après deux années de tensions liées aux programmes nucléaire et balistique de Pyongyang.

Si Ryom et Kim sont restés muets, Bruno Marcotte, l’entraîneur canadien avec lequel ils ont travaillé l’été dernier à Montréal et qui fait office de consultant auprès d’eux à Pyeongchang, a fait part de ses impressions.

« Ils ont progressé depuis leur qualification, cet après-midi ils ont vraiment bien patiné », a-t-il estimé.

« Ils ne sont pas ici pour gagner une médaille, soyons honnêtes, a-t-il toutefois souligné. Leur principal objectif et le mien, c’est qu’ils améliorent leur record personnel. Le plateau est vraiment relevé. Ils se sont classés quinzièmes aux Championnats du monde 2017 à Helsinki, s’ils terminent dans le top 12, on sera aux anges. »

Ryom et Kim patineront leur programme court le 14 février, puis leur programme libre le lendemain.