La série de victoires de Mikaël Kingsbury prend fin

C’était la première fois depuis le 28 janvier 2017 que Mikaël Kingsbury ne terminait pas sur la première marche du podium.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne C’était la première fois depuis le 28 janvier 2017 que Mikaël Kingsbury ne terminait pas sur la première marche du podium.

Mont-Tremblant — Toute bonne chose a une fin. La série de victoires de Mikaël Kingsbury s’est arrêtée à 13 à la Coupe du monde de ski acrobatique de Mont-Tremblant, samedi.

Le Japonais Ikuma Horishima a offert une performance irréprochable en super-finale et obtenu un score de 93,88 points. Kingsbury, de Deux-Montagnes, a frôlé la perfection lui aussi avec une récolte de 93,27 points. Le podium a été complété par le Kazakh Dmitriy Reiherd, loin derrière à 88,44.

C’était la première fois depuis le 28 janvier 2017 que Kingsbury ne terminait pas sur la première marche du podium. Il avait fini deuxième à la Coupe du monde de Calgary, derrière l’Australien Matt Graham. Fidèle à son habitude, Kingsbury n’a pas trop laissé paraître ses émotions après la compétition.

« Je n’ai pas vu sa descente [à Ikuma Horishima], mais j’ai entendu son score de 93 points. Je me suis simplement dit : “Capote pas, fais ta descente”, a raconté Kingsbury, sans amertume. De manière générale, c’était une bonne descente — j’ai aussi obtenu 93 points —, donc je ne suis aucunement déçu. Et puis, je ne suis vraiment pas déçu que ma séquence soit terminée, a poursuivi le bosseur âgé de 25 ans. Même que je suis vraiment content que ce soit mis de côté, avant les Jeux. Ça s’arrête à 13, et je suis pratiquement certain que ce sera un des records les plus difficiles à battre dans le sport. »

Les Jeux en vue

D’ailleurs, selon le « King des bosses », cette deuxième place ne change rien dans sa préparation pour les Jeux olympiques.

« Pour moi, la référence dans notre sport, c’était la semaine dernière à Deer Valley, a-t-il expliqué. Si t’es le meilleur, alors tu vas gagner là-bas, et j’ai gagné les deux courses. Ici, c’était bien, mais la piste était plus facile, donc ça rapproche un peu tout le peloton. Je ne veux rien enlever au gagnant, mais la référence, c’est Deer Valley. »

L’autre Québécois en super-finale, Marc-Antoine Gagnon, a perdu un ski dans la section centrale du parcours et a dû se contenter du sixième et dernier rang.

Ski cross: des quatrièmes places pour le Canada

Les Canadiens Kevin Drury et Kelsey Serwa ont fini au pied du podium lors de leurs courses respectives à la Coupe du monde de ski cross, samedi.

Le Torontois Drury a chuté à la mi-parcours dans la super-finale impliquant quatre skieurs, entraînant deux rivaux avec lui.

L’Allemand Paul Eckert a aisément triomphé, suivi de l’Autrichien Christoph Wahrstoetter et du Suisse Marc Bischofberger.

Serwa, de Kelowna, a chuté lors de la super-finale des dames. La Suédoise Sandra Naeslund a prévalu devant deux Françaises, Marielle Berger Sabbatel et Alizée Baron.

Brittany Phelan de Mont-Tremblant a régné en petite finale, se classant cinquième au total. Du côté masculin, le Montréalais Chris Del Bosco a fini sixième.


 
1 commentaire
  • Denis Paquette - Abonné 20 janvier 2018 16 h 34

    je ne peux que t'admirer

    félicitation, quelle fille tu es, championne du monde, ce n'est pas rien,