Bataille juridique entre le boxeur Artur Beterbiev et Groupe Yvon Michel

Groupe Yvon Michel nie avoir tenté de bloquer le combat Beterbiev (photo)-Kölling.
Photo: Minas Panagiotakis / Getty Images / Agence France-Presse Groupe Yvon Michel nie avoir tenté de bloquer le combat Beterbiev (photo)-Kölling.

Artur Beterbiev prétend que Groupe Yvon Michel a tenté de faire bloquer la tenue de son combat de championnat du monde face à Enrico Kölling, mais Yvon Michel, le président de GYM, jure qu’il n’en est rien.

Selon Beterbiev, jeudi dernier, à quelque 72 heures du choc des mi-lourds pour la ceinture de l’International Boxing Federation (IBF), son avocat l’a contacté pour lui indiquer que s’il ne mettait pas de côté 30% de la bourse estimée à 250 000 $US pour la remettre à GYM, le promoteur intenterait des procédures judiciaires dans un tribunal de la Californie afin d’empêcher la tenue du combat.

En conflit contractuel avec GYM, Beterbiev a décidé de se plier à cette exigence afin que le combat ait toujours lieu. Il a ainsi placé 30% de sa bourse totale dans un compte en fidéicommis.

Lorsque joint par La Presse canadienne, Michel a nié avec véhémence ces allégations.

« S’ils ont dit ça, ils essaient d’induire les gens en erreur. C’est mentir effrontément, a indiqué Michel. Dans notre contrat, nous avons une clause qui dit que s’il y a mise aux enchères et que nous ne sommes pas le promoteur d’un combat, il doit nous remettre 30% de sa bourse.

« Présentement, nous attendons de savoir si notre entente va être validée ou pas par un juge. C’est seulement pour protéger nos droits. [...] On leur a demandé de mettre ce montant-là dans un compte en fidéicommis de façon volontaire, sinon nous aurions entamé des procédures en Californie afin de faire saisir cette somme, pas pour arrêter le combat. Nous, si Artur ne se bat pas, on a zéro. »

Karim Renno, l’avocat de Beterbiev, a toutefois donné un autre son de cloche. « J’ai le courriel de l’avocat américain qui nous dit que si on ne dépose pas le 30%, ils vont déposer une injonction en Californie. Maintenant, quelles auraient été les conclusions de leur injonction, je ne le sais pas. Ils ne nous ont pas fait parvenir une copie de la procédure qu’ils comptaient déposer. Allaient-ils seulement demander le 30% ? J’en doute. »