GP des États-Unis: Lewis Hamilton domine les séances d’essais libres

Hamilton est en quête d’un quatrième titre de champion du monde et d'un troisième depuis 2014.
Photo: Clive Rose / Getty Images / Agence France-Presse Hamilton est en quête d’un quatrième titre de champion du monde et d'un troisième depuis 2014.

Lewis Hamilton a été fidèle à lui-même sur le circuit des Amériques, où il a déjà signé quatre victoires.

Le pilote de Mercedes et actuel meneur au championnat a réalisé le meilleur tour des essais libres du vendredi en vue du Grand Prix des États-Unis de Formule 1. Hamilton a dominé la séance sur une piste sèche en signant un chrono de 1 min 34 s 668, ajoutant ainsi de la pression sur les épaules de son principal rival dans la course au titre, Sebastian Vettel.

Le pilote Red Bull Max Verstappen a fini deuxième, à 397 millièmes de seconde. Vettel, qui espère réduire l’écart de 59 points qu’il accuse sur Hamilton, a pris le troisième rang à 524 millièmes de seconde.

Vettel devra vraisemblablement gagner ou terminer devant Hamilton dimanche s’il veut prolonger le suspense dans la course au championnat des pilotes.

Hamilton a triomphé lors des trois dernières épreuves présentées sur le circuit des Amériques, un circuit qui favorise la puissance des moteurs Mercedes. Le pilote anglais s’est détaché de Vettel en remportant cinq des sept dernières courses.

« Il a atteint un autre niveau, a affirmé le patron chez Mercedes, Toto Wolff. C’est très satisfaisant à voir. »

Valtteri Bottas, le coéquipier de Hamilton, Daniel Ricciardo et Kimi Raikkonen, dans l’ordre, sont les seuls autres pilotes à avoir roulé sous la barre de 1 min et 36 sec.

Stroll 16e

Le jeune Canadien Lance Stroll a réussi le 16e chrono (1 min 37 s 788), mais il peut espérer faire mieux sur ce circuit puisque son coéquipier Felipe Massa s’est offert le huitième temps.

« Nous avons éprouvé quelques ennuis ici et là — mon appuie-tête s’est détaché en piste à un certain moment, donc j’ai dû entrer au puits d’urgence. Mais bon, on se prépare pour [samedi], a déclaré Stroll. La voiture est compétitive, et il va simplement falloir qu’on mette toutes les composantes ensemble. »

Hamilton est en quête d’un quatrième titre de champion du monde et son troisième depuis 2014.