L’Impact s’éloigne à quatre points des séries

Le milieu de terrain de l’Impact Blerim Dzemaili affrontant Khiry Shelton, du New York City FC
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Le milieu de terrain de l’Impact Blerim Dzemaili affrontant Khiry Shelton, du New York City FC

L’Impact n’aura que lui-même à blâmer quand il regardera les séries de la MLS à la télévision. Ayant une énième occasion de revenir dans la course aux séries, la formation montréalaise a encaissé un revers de 1-0 face au New York City FC, mercredi.

Pendant ce temps, les Red Bulls de New York ont fait match nul 3-3 D.C. United. Ces mêmes Red Bulls avaient perdu 3-2 contre le Crew de Columbus le week-end dernier, pendant que l’Impact s’inclinait 2-0 à Atlanta.

L’Impact (11-14-6) a donc glissé à quatre points des Red Bulls (12-11-7) et du sixième et dernier rang donnant accès aux séries dans l’Association de l’Est. Le Bleu-blanc-noir a encore trois matchs à jouer cette saison et les Red Bulls, quatre.

L’attaquant du NYCFC (16-8-7) Jack Harrison a été le seul à toucher la cible dans un match plutôt terne disputé devant 16 005 spectateurs au stade Saputo, mercredi. L’Impact a ainsi encaissé un quatrième revers à domicile de suite pour une première fois dans son histoire en MLS.

La troupe de Mauro Biello a testé à quelques reprises le gardien Sean Johnson, mais elle a finalement été blanchie pour une quatrième fois en six sorties.

L’Impact mettra fin à une séquence de cinq matchs en 15 jours en rendant visite aux Rapids du Colorado, samedi. Il profitera ensuite de deux semaines de congé en raison d’une pause internationale.

Le milieu de terrain de l’Impact Blerim Dzemaili ratera le rendez-vous face aux Rapids en vertu d’une accumulation de cartons jaunes.

Sans conviction

Les locaux ont obtenu leur plus belle occasion en première demie dès la cinquième minute. Sur une contre-attaque rapide, le ballon est passé de Dzemaili à Ignacio Piatti. Ce dernier a plus ou moins réussi son relais vers Anthony Jackson-Hamel, mais le Québécois a brillamment laissé passer le ballon pour que Dzemaili le reprenne. Le Suisse a toutefois complètement raté sa frappe.

Shaun Francis est aussi passé bien proche d’ouvrir la marque à la 16e minute, mais sa déviation de la tête à la suite d’un long centre de Hassoun Camara a raté le cadre.

Les nombreux revirements commis par l’Impact ont permis aux visiteurs d’orchestrer quelques montées intéressantes. Harrison a finalement ouvert la marque à la 29e minute, après une belle combinaison avec Rodney Wallace sur le flanc gauche. Harrison a profité de beaucoup d’espace derrière la ligne défensive montréalaise et il a battu le gardien Evan Bush d’une frappe précise du côté rapproché.

Wallace a obtenu une chance en or de doubler l’avance du NYCFC à la 39e minute. Le défenseur de l’Impact Victor Cabrera a mal jugé un centre et n’a pu intercepter le ballon, permettant à l’attaquant des visiteurs de se présenter seul devant Bush. Wallace a toutefois été imprécis.

Laurent Ciman a finalement cadré le premier tir de l’Impact pendant les arrêts de jeu de la première période. Johnson était toutefois bien placé et il a facilement stoppé la puissante frappe.

Biello a tenté de fouetter sa troupe en changeant son schéma tactique au retour de la pause. Il a laissé de côté son schéma 3-4-2-1 en revenant à un 4-2-3-1 en remplaçant Cabrera par le milieu de terrain Andrés Romero.

Cela n’a pas changé grand-chose, alors que les visiteurs ont continué à être maîtres sur le terrain.

Bush a gardé les siens dans le match en arrêtant un tir de Khiry Shelton du bout du pied droit à la 55e minute, après un manque de communication lors du repli défensif du côté des Montréalais.

Peu de temps après son entrée dans le match, l’attaquant de l’Impact Matteo Mancosu a défié Johnson à la 70e minute. Le gardien a paré la déviation de la tête de l’Italien avec une parade vers sa gauche.

Précipitant souvent leurs gestes, les joueurs de l’Impact ont paru frustrés sur le terrain en fin de rencontre. À l’autre bout du terrain, les visiteurs auraient facilement pu ajouter un but d’assurance en contre-attaque, mais ils ont aussi manqué de finition.