L’Impact s’incline 2-0 face à l’Atlanta United et s’éloigne des séries

L’Impact n’a pu renouveler son exploit de mercredi contre le Toronto FC (en photo: Marco Donadel célèbre son but), dimanche, et s’est incliné devant l’Atlanta United.
Photo: Frank Gunn La Presse canadienne L’Impact n’a pu renouveler son exploit de mercredi contre le Toronto FC (en photo: Marco Donadel célèbre son but), dimanche, et s’est incliné devant l’Atlanta United.

Atlanta — Face à une autre formation bien rodée, l’Impact n’a pas été en mesure de causer une deuxième surprise en cinq jours et la formation montréalaise a encaissé un revers de 2-0 face à l’Atlanta United.

L’Impact avait mis fin à une série de quatre défaites en battant la meilleure formation de la MLS, le Toronto FC, 5-3 mercredi. Dimanche, l’Impact s’est buté à une équipe qui avait un dossier de 6-1-4 à ses 11 dernières sorties.

Héctor Villalba et Jeff Larentowicz ont touché la cible pour l’Atlanta United (14-8-7).

L’Impact (11-13-6) a gaspillé une occasion de rejoindre les Red Bulls de New York (12-11-6) au sixième et dernier rang donnant accès aux séries dans l’Association Est. La troupe de Mauro Biello demeure plutôt à trois points des Red Bulls, qui ont aussi un match de plus à jouer d’ici la fin de la campagne.

Le Bleu-blanc-noir sera de retour en action mercredi, quand il accueillera le New York City FC au Stade Saputo.


Dans une classe à part

Le United a dicté le jeu dès les premiers instants de la rencontre, alors que Villalba a forcé le gardien Evan Bush à plonger vers sa gauche pour faire un arrêt dès la première minute de jeu.

Bush a dû aussi être alerte à la 11e minute, quand un centre de Villalba a dévié sur le défenseur Victor Cabrera.

Le United a subi un dur coup à la 17e minute quand son joueur étoile Miguel Almiron a dû quitter la rencontre en raison d’une blessure.

Le départ d’Almiron n’a pas ralenti les ardeurs des locaux et l’Impact a joué de chance à la 26e minute, quand l’arbitre Ismail Elfath a fermé les yeux sur une faute dans la surface de réparation montréalaise alors que le ballon a dévié sur le bras de Cabrera.

Le United n’a pas semblé dérangé par la tournure des événements et il a finalement ouvert la marque à la 28e minute. Carlos Carmona a aidé Villalba à voler le ballon à Samuel Piette. Villalba a ensuite décoché une frappe parfaite à partir du haut de la surface de réparation jusque dans le coin supérieur à la gauche de Bush.

Josef Martinez a bousillé une chance en or de creuser l’écart à la 35e minute, mais il a complètement raté une frappe à la volée alors qu’il avait été oublié au deuxième poteau par la défensive montréalaise.

L’Impact a donné signe de vie par la suite avant la pause, mais Anthony Jackson-Hamel et Ignacio Piatti ont manqué de lucidité.

Le jeu s’est animé au retour de la mi-temps, alors que l’Impact a échangé les occasions avec son rival.

Jackson-Hamel a trop attendu avant de tirer alors qu’il s’était faufilé entre deux défenseurs à la 50e minute, puis Chris McCann a tout juste raté la cible à la gauche de Bush une minute plus tard.

Bush a gardé l’Impact dans le match en frustrant Martinez à la 61e minute, puis Villalba de manière particulièrement spectaculaire à la 62e minute.

Quelques instants après avoir fait son entrée dans le match, Michael Salazar s’est buté au gardien Brad Guzan à la 72e minute. Larentowicz a finalement porté le coup de grâce à la 73e minute, en déviant avec son torse un centre de Julian Gressel.