Vettel a compromis ses chances à Singapour

Kimi Raikkonen, à droite, entre en collision avec son coéquipier Sebastian Vettel de Ferrari dimanche.
Photo: Yong Teck Lim Associated Press Kimi Raikkonen, à droite, entre en collision avec son coéquipier Sebastian Vettel de Ferrari dimanche.

En l’espace de trois courses, non seulement Sebastian Vettel a perdu son avance sur Lewis Hamilton en tête du championnat, mais il accuse désormais un recul deux fois plus important.

Après avoir remporté le Grand Prix de Hongrie fin juillet, Vettel menait par 14 points alors que les deux pilotes revendiquaient quatre victoires chacun au moment de la pause estivale.

Mais après son accident dès les premiers instants du Grand Prix de Singapour dimanche, le pilote de Ferrari concède maintenant 28 points à Hamilton.

« C’est très décevant, et ce n’était certainement pas le résultat que nous attendions, a commenté Maurizio Arrivabene, le directeur de la Scuderia. Mais cela ne veut pas dire que la bataille est terminée, juste qu’elle est devenue plus difficile. »

Pourtant, il peut sembler aux yeux de Mercedes que, avec toute son expérience, Vettel a compromis ses chances de championnat du monde. « De toute évidence, nous ne serions pas à l’aise de nous retrouver dans la position de Ferrari, a déclaré le patron de l’écurie Mercedes, Toto Wolff. Mais ce n’est pas le moment de nous réjouir. »

Hamilton a remporté relativement facilement les trois courses depuis que le championnat a repris au mois d’août et, avec seulement six Grands Prix à disputer, Vettel a un énorme défi à relever pour freiner Hamilton. « Nous garantissons que nous nous battrons jusqu’au dernier virage du dernier Grand Prix de l’année », a promis Arrivabene. Mercedes s’attend d’ailleurs à être mis au défi par Ferrari.

« Ce résultat ne change rien à la situation, a prévenu Wolff. En fait, c’est un rappel brutal qu’il y a six autres occasions pour que la chance soit contre nous cette saison, comme cela est arrivé à Ferrari. »

Mais ce sera nettement plus difficile pour Vettel maintenant parce que, contrairement à la saison dernière, Hamilton n’a pas encore connu d’abandon en course. Et même s’il a été incapable de monter sur le podium à quatre reprises pour Mercedes cette saison, il fait jeu égal avec Vettel à ce chapitre.