Ware et Abel accèdent à la finale au tremplin de 3 mètres aux Mondiaux

Jennifer Abel a terminé en quatrième place avec 337,60 points.
Photo: Zoltan Mathe MTI / Associated Press Jennifer Abel a terminé en quatrième place avec 337,60 points.

Budapest, Hongrie — Les plongeuses québécoises Pamela Ware et Jennifer Abel se sont qualifiées sans trop de difficultés pour la finale de l’épreuve féminine au tremplin de trois mètres aux Championnats mondiaux de la FINA, jeudi.

Ware, de Montréal, et Abel, de Laval, ont terminé respectivement troisième et quatrième de la demi-finale.

Médaillée de bronze dans cette même discipline aux Mondiaux de 2013 à Barcelone, Ware a récolté 338,25 points pour ses cinq sauts en demi-finale, après avoir pris le cinquième rang des préliminaires avec 317,25 points.

De son côté, Abel, médaillée de bronze aux Mondiaux de 2011 à Shanghaï, a terminé tout juste derrière sa compatriote avec 337,60 points. Abel avait conclu les préliminaires au troisième rang avec 335,00 points.

Les Chinoises Shi Tingmao (380,45 points) et Wang Han (354,90 points) ont dominé la demi-finale. La finale sera présentée vendredi.

Lors de la finale masculine au tremplin de trois mètres, le Chinois Siyi Xie a triomphé grâce à une récolte de 547,10 points. L’Allemand Patrick Hausding (526,15) est monté sur la deuxième marche du podium, tandis que le Russe Ilia Zakharov (505,90) a obtenu le bronze.

Au water-polo

Du côté du water-polo, l’équipe canadienne féminine a signé une victoire de 16-6 face au Brésil. Le Canada termine ainsi au deuxième rang du groupe A avec une fiche de 2-1.

Kyra Christmas a mené l’attaque canadienne avec cinq buts. Les Québécoises Shae Fournier, Élyse Lemay-Lavoie, Krystina Alogbo et Joëlle Bekhazi se sont toutes inscrites au tableau des marqueuses, tout comme Hayley McKelvey, Emma Wright et Monika Eggens.

Lors du premier tour éliminatoire, samedi, les Canadiennes croiseront le fer avec les Néo-Zélandaises avec une place en quart de finale à l’enjeu.

Plus tôt dans la journée, la France a remporté la médaille du relais mixte 5 kilomètres en eaux libres.

Marc-Antoine Olivier, médaillé d’or du 5 km et de bronze au 10 km, a nagé le dernier relais et terminé 12,2 secondes devant l’Américain Jordan Wilimovsky, médaillé d’argent du 10 km. La France l’a emporté en 54 minutes et 5,9 secondes (54:05,9).

L’Italie a terminé troisième, à 25,1 secondes de la France.

Le format est une nouveauté aux Mondiaux. Chaque équipe doit compter sur deux nageuses et deux nageurs, qui peuvent nager dans l’ordre qu’ils désirent.

En nage synchronisée, la Russe Svetlana Kolesnichenko a gagné sa quatrième médaille d’or de ces Championnats du monde en remportant l’épreuve de style libre en duo avec sa partenaire Alexandra Patskevich.

La paire a obtenu 97,0000 points de la part des juges. Il s’agit de la cinquième médaille d’or en six compétitions de nage synchronisée pour la Russie.

Les Chinoises Tingting Jiang et Wenwen Jiang (95,3000) ont terminé deuxièmes, tandis que les Ukrainiennes Anna Voloshyna et Yelyzaveta Yakhno (93,2667) ont obtenu la médaille de bronze.

Les Canadiennes Claudia Halzner et Jacqueline Simoneau (89,000) ont conclu en septième place.