Raonic est éliminé à Roland-Garros

Après sa défaite aux Internationaux de France, Milos Raonic prendra part aux tournois du Queen’s et de Wimbledon.
Photo: Lionel Bonaventure Agence France-Presse Après sa défaite aux Internationaux de France, Milos Raonic prendra part aux tournois du Queen’s et de Wimbledon.

Paris — Le parcours du Canadien Milos Raonic s’est arrêté aux Internationaux de tennis de France.

Raonic s’est incliné devant l’Espagnol Pablo Carreno Busta 4-6, 7-6 (2), 6-7 (6), 6-4, 8-6 au quatrième tour, dimanche.

« C’est très décevant, je n’ai pas d’autre façon de décrire mes sentiments », a déclaré le Canadien. Le représentant de l’unifolié avait pourtant bénéficié d’un coup de chance au tour précédent, lorsqu’il avait mis 30 minutes pour se défaire de son adversaire. Raonic avait profité de l’abandon de l’Espagnol Guillermo Garcia-Lopez, qui était diminué par une blessure à la cuisse gauche.

Le repos supplémentaire n’a toutefois pas été suffisant, dimanche.

Carreno Busta a ainsi atteint les quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière. Il n’a toutefois pas eu la victoire facile, puisqu’il a laissé filer six balles de match avant d’y parvenir. Carreno Busta en a concédé trois alors qu’il menait 5-4, puis trois autres au service à 7-6.

Raonic s’est bien défendu, en décochant notamment de puissants coups gagnants et en forçant son adversaire à commettre des fautes directes, mais il n’a pu renverser la vapeur. Carreno Busta a finalement pu sceller l’issue de la rencontre avec une volée en coup droit au filet, alors que l’Ontarien était derrière la ligne de fond.

Le principal intéressé a cependant indiqué que l’issue du match s’était jouée plus tôt. « Je n’ai pas été suffisamment efficace pendant les trois premiers sets ; j’ai donné plusieurs points, a-t-il évoqué. Mes coups droits manquaient de profondeur, ce qui lui a permis de s’accrocher pendant les moments-clés. Il [Carreno Busta] s’est mis à y croire et, vers la fin, alors que je tentais de m’accrocher, il a profité du manque d’agressivité dans mon jeu. »

Après 4 heures et 17 minutes de jeu, Carreno Busta, 20e tête de série du tournoi, a obtenu son billet pour affronter son compatriote et neuf fois champion de Roland-Garros Rafael Nadal en quarts de finale.

Raonic participait à ce tournoi majeur pour la sixième fois de sa carrière. Son meilleur résultat sur la terre battue parisienne fut une participation aux quarts de finale en 2014.

Le tennisman originaire de Thornhill entamera maintenant sa préparation sur le gazon en prévision du tournoi de Wimbledon, où il s’était incliné en finale l’an dernier devant l’Écossais Andy Murray. « C’est de toute évidence le meilleur souvenir que j’ai sur un court, a noté Raonic. J’avais bien joué là-bas l’an dernier. Je vais maintenant prendre quelques jours de repos, avant de commencer ma préparation sur le gazon. Mais avant de me rendre à Wimbledon, je dois prendre part au tournoi du Queen’s. »

Djokovic s’envole vers les quarts

Chez les hommes, le champion en titre Novak Djokovic a accédé aux quarts de finale après avoir facilement battu l’Espagnol Albert Ramos-Vinolas 7-6 (5), 6-1, 6-3 au quatrième tour dimanche. Le Serbe, deuxième tête de série, affrontera en quarts de finale Dominic Thiem, qui a atteint ce stade-ci de la compétition pour une deuxième année consécutive après avoir pris la mesure d’Horacio Zeballos 6-1, 6-3, 6-1. Lorsque questionné sur ce que son nouvel entraîneur Andre Agassi aurait pensé de ce match, Djokovic a utilisé son sens de l’humour pour se sortir d’impasse. « J’espère qu’il n’a regardé que les deuxième et troisième manches et non la première, a-t-il répondu, en souriant. C’est un véritable honneur et un plaisir d’avoir Andre comme entraîneur. »

Thiem, sixième tête de série, a fait partie du carré d’as à Roland-Garros l’an dernier. Zeballos n’a jamais été véritablement dans le coup dimanche, et l’Autrichien a scellé l’issue de la rencontre en une heure et 40 minutes en décochant un as sur sa première balle de match. Plus tôt dimanche, Rafael Nadal a égalé une marque appartenant à Roger Federer en se qualifiant pour les quarts de finale pour la 11e fois de sa carrière, dimanche, après avoir défait son compatriote Roberto Bautista Agut 6-1, 6-2, 6-2.

Une championne au tapis

Chez les femmes, la championne en titre Garbine Muguruza n’a pas été accueillie chaleureusement par les spectateurs, qui lui ont plutôt préféré son adversaire — une Française — aux Internationaux de tennis de France.

Muguruza a plié l’échine 6-1, 3-6, 6-3 devant Kristina Mladenovic au quatrième tour et, après la rencontre, alors qu’elle se dirigeait vers le vestiaire, elle a désigné la foule en signe de désapprobation. « La foule était très méchante aujourd’hui », a dit Muguruza lors de sa conférence de presse d’après-match, qui a été interrompue à un certain moment afin qu’elle puisse se ressaisir, après avoir retenu ses sanglots. « Parfois, a-t-elle ajouté, [les spectateurs] devraient être plus respectueux. »

Mladenovic, qui s’est qualifiée pour les quarts de finale à Roland-Garros pour la première fois de sa carrière, n’était pas du même avis que l’Espagnole. « Je ne crois pas qu’ils aient exagéré, a confié Mladenovic. Honnêtement, non, je ne crois pas que c’était antisportif, injuste ou quelque chose du genre. »

Un an après avoir montré l’ampleur de son talent en route vers la conquête du titre parisien, Muguruza s’est donc effondrée devant la Française, 13e tête de série.

Avec Agence France-Presse

À voir en vidéo