Dustin Johnson s’empare du premier rang mondial

Johnson n’a pas commis un boguey pendant 49 trous consécutifs, mais il a quelque peu trébuché dans le dernier droit.
Photo: Robert Laberge / Getty Images / Agence France-Presse Johnson n’a pas commis un boguey pendant 49 trous consécutifs, mais il a quelque peu trébuché dans le dernier droit.

Dustin Johnson s’est emparé du premier rang mondial avec une performance digne d’un joueur faisant partie de l’élite mondiale.

Le golfeur américain a réussi un oiselet à ses trois derniers trous de la troisième ronde et il a fait passer son avance de cinq à neuf coups au début de la dernière ronde. Il a remis une carte de 71, à égalité avec la normale, pour remporter l’Omnium Genesis, dimanche.

Johnson est devenu le 20e joueur à atteindre le premier échelon depuis le début de ce classement, en 1986. Il a mis fin au règne de 47 semaines de l’Australien Jason Day.

Parcours favori

Le champion du dernier Omnium des États-Unis a également signé une victoire sur l’un de ses parcours favoris. Au cours des cinq dernières années, il s’était placé en position de gagner ce tournoi à quatre reprises. Cette fois, il n’y aura pas eu de doute, car il a devancé son plus proche poursuivant par cinq coups.

Johnson n’a pas commis un boguey pendant 49 trous consécutifs, mais il a quelque peu trébuché dans le dernier droit.

Thomas Pieters (63) et Scott Brown (67) se sont partagé la deuxième position, à moins-12.

Deuxième au terme de la troisième ronde, la recrue du circuit de la PGA Wesley Bryan a joué 72 et il se retrouve à égalité au quatrième rang avec Justin Rose (68), Kevin Na (70) et Charley Hoffman (67). Les quatre golfeurs ont terminé le tournoi à moins-11.

Graham DeLaet a été le meilleur joueur canadien et il a remis une carte de 68, bon pour une égalité en 17e place, à moins-7. Ses compatriotes Adam Hadwin (69) et Nick Taylor (73) ont respectivement pris les 34e et 55e échelons.