Michel Therrien part avec le sentiment du devoir accompli

Michel Therrien en janvier 2016
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Michel Therrien en janvier 2016

L’ex-entraîneur-chef du Canadien de Montréal Michel Therrien, limogé mardi après près de cinq saisons avec le Tricolore, a réagi pour une première fois à son congédiement.

Dans un communiqué qu’il a fait parvenir aux médias, Therrien a d’abord remercié l’organisation du Canadien, particulièrement son président, Geoff Molson, et son directeur général, Marc Bergevin.

Il a rappelé à quel point le poste d’entraîneur dans la Ligue nationale est exigeant et gratifiant, mais aussi ingrat.

Therrien a terminé en disant qu’il partait « la tête haute, extrêmement fier du travail accompli », tout en souhaitant bonne chance à son successeur, Claude Julien.

Une réalité acceptée

 

Voici la version intégrale du communiqué envoyé jeudi matin par Michel Therrien :

« Je tiens tout d’abord à remercier l’organisation du Canadien de Montréal, et tout particulièrement Geoff Molson et Marc Bergevin qui m’ont donné l’opportunité de vivre une expérience exceptionnelle au cours des cinq dernières années. Le Canadien de Montréal a toujours été une grande organisation et les événements des derniers jours ne changent en rien ma perception de cette équipe et de ses dirigeants.

« Le job d’entraîneur dans la LNH est un métier exigeant, gratifiant à plusieurs points de vue mais qui peut aussi rapidement devenir ingrat. Quand une équipe connaît certaines difficultés, tout entraîneur en chef sait que son poste est en jeu. Je comprends et j’accepte cette réalité.

« Je veux en profiter pour remercier les partisans de Montréal et du Québec ainsi que les membres des médias. Je tiens aussi à saluer les entraîneurs et le personnel, avec qui j’ai collaboré au cours des années, et surtout, les nombreux joueurs que j’ai eu le privilège de côtoyer et de diriger.

« Je quitte la tête haute et je suis extrêmement fier du travail accompli au cours des cinq dernières années. L’équipe en place peut aspirer aux grands honneurs et je souhaite à mon collègue Claude Julien beaucoup de succès dans l’avenir. »

À voir en vidéo