«Sepp» Blatter demeurera suspendu de la FIFA

Mathieu Reeb, secrétaire général du TAS
Photo: Fabrice Coffrini Agence France-Presse Mathieu Reeb, secrétaire général du TAS

Lausanne — Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a maintenu lundi la suspension de six ans de toute activité liée au football frappant l’ex-président de la FIFA Joseph Blatter, a annoncé le porte-parole de ce dernier, qui contestait cette sanction.

Contraint à la démission alors qu’un scandale de corruption sans précédent secouait son instance, M. Blatter avait été suspendu en décembre 2015 par la justice interne de la FIFA à la suite d’un paiement controversé de 1,8 million d’euros à Michel Platini, ex-président de l’UEFA, également suspendu.

Les deux hommes avaient été suspendus huit ans par la FIFA, peine réduite à six ans en appel devant la FIFA. La suspension de Platini a, elle, été réduite à quatre ans par le TAS, plus haute juridiction sportive, en mai dernier. Pas celle de Blatter. La raison est simple comme l’a expliqué Mathieu Reeb, secrétaire général du TAS : « M. Blatter n’avait pas demandé la réduction de sa suspension, mais l’annulation. Cette demande a été rejetée ».

M. Blatter avait été sanctionné par la justice interne de la FIFA pour « abus de position, gestion déloyale et conflit d’intérêt » pour ce fameux versement de 2011 « sans base légale dans le contrat signé par les deux parties le 25 août 1999 ».

Platini a saisi le Tribunal fédéral le 19 octobre pour contester sa suspension. Blatter ne le fera pas comme il l’a expliqué à l’AFP : « Je prends acte, je ne ferai pas appel devant un tribunal fédéral suisse, je ne veux pas me battre contre des moulins à vent. J’ai d’autres priorités, ma santé — qui est meilleure — ma famille, l’amour, et d’autres projets ».

Une décision du Tribunal fédéral concernant Michel Platini est attendue autour de « février ou mars », selon une source judiciaire.