LNH aux JO: un peu plus près d’une décision

Le commissaire adjoint de la Fédération internationale de hockey sur glace Bill Daly
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le commissaire adjoint de la Fédération internationale de hockey sur glace Bill Daly

La Ligue nationale de hockey espère se rapprocher d’une décision quant à sa participation aux Jeux olympiques de 2018 plus tard cette semaine.

Les dirigeants du circuit rencontreront ceux de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) à New York, ce mercredi. Le commissaire adjoint Bill Daly a déclaré que la ligue espère en savoir davantage sur les positions de l’IIHF et du Comité international olympique au sujet des points de négociations qui achoppent en vue d’une éventuelle participation aux Jeux en Corée du Sud.

« Je pense que nous en saurons davantage en sortant de cette rencontre que j’en sais présentement », a déclaré Daly au cours d’une conférence sur la gestion sportive tenue à Toronto.

Aucune décision, positive ou négative, n’est attendue de la ligue, Mais celle-ci espère savoir si la position du CIO en ce qui a trait au financement du projet, le principal point litigieux dans ce dossier, a bougé.

Le CIO ne souhaite plus assumer les frais comme il l’a fait lors des précédents Jeux. Le commissaire Gary Bettman a dit en juin que ces frais s’élevaient à « plusieurs millions de dollars ».

Daly a indiqué qu’il n’avait aucune raison de croire que la position du CIO avait changé. « Je n’aime pas établir une date butoir, mais je pense que tout le monde s’entend pour dire qu’il commence à se faire tard, a-t-il signalé au sujet d’une éventuelle décision. Nous devons régler cela rapidement. »

La LNH doit savoir si son calendrier 2017-2018 comprendra une pause de deux semaines et demie pour faire place aux Jeux olympiques de Pyeonghcang. La LNH travaille actuellement sur les premières ébauches de ce calendrier.

Des dirigeants de la LNH et de l’Association des joueurs ont récemment visité les installations olympiques. Ils croient qu’ils répondent aux normes d’une compétition internationale. Le nombre limité d’hôtels dans la ville pourrait toutefois constituer une source d’inquiétudes.