Une transaction d'ici le 9 mars ? - Gainey pourrait surprendre

Il reste moins de deux semaines avant la date limite des transactions. Il s'agit d'une période de l'année au cours de laquelle les directeurs généraux sont très actifs. Bob Gainey ne fait pas exception. C'est pourquoi il n'écarte pas l'idée de transiger au moment d'amorcer le dernier droit de la saison.

«On regarde ce qui se passe et on parle aux autres équipes, a déclaré le directeur général du Canadien lors d'un point de presse qu'il a tenu, hier, au Centre Bell. On cherche à s'améliorer comme d'autres clubs ont déjà commencé à le faire depuis une semaine ou deux.»

Gainey n'écarte aucun scénario. Il s'inquiète par contre du risque de briser l'esprit d'équipe. «Il est souvent difficile d'intégrer un nouveau joueur si tard dans la saison, a-t-il noté.

Gainey veut d'une transaction qui va s'harmoniser avec le plan directeur de l'équipe. «Nous sommes en reconstruction et nous faisons de la place aux jeunes, a-t-il rappelé. Nous n'avons pas l'intention de modifier notre tir pour le plaisir de compléter une transaction», a-t-il ajouté en faisant allusion à Mike Ribeiro, Michael Ryder, Pierre Dagenais, Mike Komisarek, Mathieu Garon et Andreï Markov.

Gainey affirme que le propriétaire George Gillett n'est pas opposé à augmenter la masse salariale si une transaction peut améliorer l'équipe sans hypothéquer l'avenir.

«Je n'ai reçu aucune directive de George, a-t-il dit. Tout dépend de la valeur du joueur. Une transaction doit améliorer l'équipe sans pour autant modifier la structure financière du club. C'est à moi à bien présenter la chose.»

Gainey croit que ses homologues vont s'activer à l'approche de la date limite et à mesure que les équipes renoncent aux séries. Pittsburgh, Washington, Chicago, Columbus, Phoenix, Anaheim et la Caroline ont déjà jeté l'éponge. New York (Rangers), Minnesota, Atlanta, Edmonton et la Floride pourraient emboiter le pas au cours des prochains jours.

«Il faut s'adapter au mouvement des équipes. Un jour, elles penchent à gauche, le lendemain elles penchent à droite, fait valoir Gainey. Certaines formations vont aussi faire monter les enchères à l'approche du 9 mars.»