Classé premier aspirant chez les super-légers - Leonard Dorin effectuera son retour le 20 mars

Leonard Dorin, à Bucarest en 2002.
Photo: Agence Reuters Leonard Dorin, à Bucarest en 2002.

Leonard Dorin effectuera un retour dans le ring après une absence de 10 mois, le samedi 20 mars, alors qu'il affrontera l'Américain Chucky Tschornowsky au Casino de Montréal. Dorin livrera un premier combat à Montréal depuis le 15 décembre 2000.

Dorin (21-0-1, sept K.-O.) et Tschornowsky (23-7-1, 12 K.-O.), qui est originaire de Philadelphie, composeront le menu principal du premier gala de l'année 2004 de la Série InterBox-Budweiser.

En octobre, le pugiliste d'origine roumaine a abandonné son titre mondial des poids légers de l'Association mondiale de la boxe (WBA), la veille d'un combat de championnat du monde contre le Panaméen Miguel Callist, à Bucarest. Depuis, Dorin a choisi de passer chez les super-légers où il aura moins de difficulté à respecter la limite de poids de 140 livres.

«En fait, a rappelé Yvon Michel dans un communiqué de presse, Leonard ne s'est battu que cinq fois en carrière à 135 livres. La décision de monter de catégorie de poids est donc tout à fait logique. C'était l'un de ses objectifs de carrière», a ajouté le directeur général d'InterBox.

Au sein des super-légers, Dorin retrouvera le Montréalais Arturo Gatti, le nouveau détenteur de la ceinture du Conseil mondial de la boxe (WBC). S'il bat Tschornowsky le 20 mars, Dorin serait assuré de livrer un combat pour le titre mondial contre Gatti.

«Le WBC a suivi de près la carrière de Leonard Dorin chez les légers et ses dirigeants n'ont pas hésité à la classer premier aspirant mondial lorsqu'il a annoncé son intention de se battre chez les super-légers», a expliqué Michel.

Tschornowsky ne sera toutefois pas un adversaire commode. Au fil de sa carrière, le pugiliste américain a battu Ivan Robinson, un boxeur qui a défait Gatti en deux occasions.

Le gala consacrera également le retour du poids lourd Jean-François Bergeron (18-0-0, 13 KO) après un an d'absence. Le grand gaucher de Saint-Jérôme est complètement rétabli d'une hernie cervicale et il piaffe d'impatience de remonter sur le ring.

Adrian Diaconu (14-0-0, 8 K.-O.) sera lui aussi au programme, tout comme le poids lourd Patrice L'Heureux (11-0-1, 6 K.-O.), Lucian Bute (2-0-0, 2 K.-O.), chez les super-moyens, et le super-léger Herman Ngoudjo (2-0-0, 2 K.-O.).