Canadien 4, Sénateurs 2 - Joli coup du Canadien

Le Canadien a réussi ce qui semblait impossible: vaincre les Sénateurs d’Ottawa. Un but de Steve Bégin, à 19:19 de la troisième période, a mené le Tricolore vers une spectaculaire victoire de 4-2, hier soir, au Centre Bell.

À la réaction du public, on a eu l’impression que les hommes de Claude Julien venaient de remporter la coupe Stanley. D’ailleurs, les deux équipes pourraient bien se retrouver lors du premier tour éliminatoire. Joé Juneau a complété dans un filet désert, les deux autres buts allant à Michael Ryder, chaque fois en avantage numérique.
Le Canadien est ainsi parvenu à vaincre la meilleure formation de l’est en cadenassant son attaque explosive. Seuls Martin Havlat et Mike Fisher ont déjoué José Théodore, bien protégé durant une bonne partie de la rencontre.
Stéphane Quintal a joué de malchance lors du premier but des Sénateurs marqué à 6:51 de la première période durant une pénalité à Saku Koivu.
Havlat a voulu refiler le disque à Bryan Smolinski posté à la droite de José Théodore. La rondelle a plutôt dévié sur un patin de Quintal avant de glisser derrière Théodore.
Le Canadien a bien réagi à cette déveine. Ryder a créé l’égalité seulement 50 secondes plus tard, durant une pénalité imposée à Chris Phillips.
Ryder a saisi une rondelle libre après le beau travail de Richard Zednik devant le filet de Lalime.
Les deux équipes n’ont rien fait pour animer le spectacle en deuxième. Andreas Dackell et Joé Juneau ont même gaspillé un surnombre sans obtenir de tir au filet.
Il aura fallu attendre la dernière minute de l’engagement pour que l’une des deux formations parvienne à marquer.
Fisher a déjoué Théodore à 19:40 d’un tir haut du côté de la mitaine. Un bon lancer que le gardien du Canadien aurait quand même dû arrêter.
Il s’agissait du premier but de Fisher cette saison, lui qui en était seulement à son cinquième match de l’année après avoir subi une chirurgie au coude droit.
Les Sénateurs sont venus près de doubler leur avance tôt en troisième lorsque Havlat et Peter Bondra ont touché un poteau.
Le Canadien a profité de cette chance pour créer l’égalité à 5:43 durant un avantage numérique. Ryder s’est servi du défenseur Karel Rachunek comme écran pour déjouer Lalime d’un tir des poignets, sa spécialité.
Zednik a raté une occasion en or d’ajouter un troisième but. À sa sortie du banc des pénalités, il s’est échappé en compagnie de Joé Juneau. Lalime n’a jamais mordu à sa feinte.
Qu’à cela ne tienne, Bégin a inscrit le but de la victoire en faisant dévier un lancer de Francis Bouillon. Juneau a ajouté un quatrième but dans un filet désert.
Grâce à cette victoire, le Canadien a augmenté à sept points son avance sur les Sabres de Buffalo au huitième rang. Les Sabres ont cependant livré deux matchs de moins.