Le Canadien en train vers Toronto

Toronto — Claude Julien espère que le trajet Montréal-Toronto que l'équipe a effectué en train hier va apporter les mêmes résultats qu'à la belle époque du Canadien. Rien n'est moins sûr toutefois malgré la solide performance de l'équipe contre les Flames de Calgary.

«J'espère que notre victoire contre Calgary se veut une première étape», a déclaré l'entraîneur à la veille du match de ce soir au Air Canada Centre qui opposera le Canadien aux Maple Leafs.

L'affrontement sera le cinquième de la saison entre les deux formations. Après avoir enlevé le premier match 4-0 en octobre dernier, le Tricolore a subi depuis trois échecs sans appel. Les joueurs de Pat Quinn jouent du bon hockey, ayant remporté neuf (9-4-1) de leurs 14 derniers matchs. Ils occupent même le premier rang de l'Association est, ex aequo avec les Flyers de Philadelphie.

Les Maple Leafs seront d'autant plus coriaces qu'ils ont reçu du renfort avec le retour d'Alexander Mogilny. Le Russe a raté 40 matchs en raison d'une hanche ayant nécessité une chirurgie. Jeudi, il a participé à son premier match dans la victoire de 2-1 des Leafs en prolongation face aux Hurricanes de la Caroline. Il est également fort possible que le gardien Ed Belfour, victime de maux de dos, soit en mesure d'affronter le Canadien. Sinon, le Tricolore sera opposé au jeune Mikael Tellqvist, invaincu en six rencontres (4-0-2) cette saison.

«Il s'agit d'un match important compte tenu des prochaines parties qui nous attendent», a commenté Mathieu Garon. Celui-ci a été assez solide contre les Flames pour que Julien ne puisse annoncer l'identité de son gardien lors de son point de presse quotidien.

«Les deux méritent de jouer», a-t-il dit au sujet de Garon et José Théodore, ajoutant que les heures passées dans le train devraient lui permettre de réfléchir à la question.