Record mondial pour Aurélie Rivard

Aurélie Rivard a salué la foule après avoir remporté une autre médaille d’or à Rio de Janeiro.
Photo: Yasuyoshi Chiba Agence France-Presse Aurélie Rivard a salué la foule après avoir remporté une autre médaille d’or à Rio de Janeiro.

La paranageuse étoile Aurélie Rivard a décroché une autre médaille d’or en fracassant un autre record mondial.

L’athlète âgée de 20 ans et originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu a pulvérisé la compétition au 400 mètres style libre aux Jeux paralympiques de Rio de Janeiro, jeudi, gagnant du même coup sa troisième médaille d’or des Jeux — et sa quatrième en tout.

« Je suis très heureuse, je la voulais vraiment. J’étais très nerveuse avant la course, a raconté Rivard, avant d’aller se préparer pour le relais 4x100 mètres style libre. Je m’entraîne pour ça depuis tellement longtemps et maintenant c’est fait. C’est incroyable. »

Rivard, qui est née sans main gauche, s’est détachée de ses poursuivantes lors des 200 derniers mètres et a touché au mur en un temps record de 4min 29,26s.

L’Australienne Monique Murphy a terminé en deuxième place en 4min 35,09s.

Pour sa part, Benoît Huot, de Longueuil, a remporté une 20e médaille paralympique au cours de son illustre carrière, en gagnant le bronze au 400 mètres style libre à sa dernière participation aux Paralympiques. « C’est la 20e. Je peux dormir en paix maintenant, je peux me retirer en paix. C’est un plus beau chiffre que 19 », a dit Huot en souriant.

L’Ukraine a balayé les deux premières marches du podium, alors que Maksym Krypak a battu le record du monde en l’emportant en 3min 57,51s. Denys Dubrov a suivi en 4min 00,11s.

Huot, qui a un pied bot, a signé un chrono de 4min 04,63s.

« J’ai connu un excellent 200 mètres et je savais que je devais être agressif pour rester avec les gars », a-t-il raconté.

Huot pourrait nager pendant une autre saison, mais il soutient ne pas avoir quatre ans de préparation dans le corps en prévision des prochains Paralympiques.

« J’aimerais quitter sur une bonne note, a dit Huot. J’aurais pu écrire un scénario pour Hollywood et il aurait eu une fin comme ça. Je ne pensais pas que c’était possible, mais je l’ai fait. »

En athlétisme, Brent Lakatos, de Dorval, a mis la main sur le bronze au 800 mètres en fauteuil roulant, gagnant sa troisième médaille des Jeux. Âgé de 36 ans, Lakatos a décroché l’or au 100 mètres et l’argent au 400 mètres.

En cyclisme, Charles Moreau, de Victoriaville, a pris le troisième rang lors de l’épreuve sur route, méritant sa deuxième médaille à Rio.

L’équipe canadienne de rugby a pour sa part signé une deuxième victoire en autant de sorties, battant la Grande-Bretagne 50-49 en prolongation.