Le turbulent Ryan Lochte puni pour ses frasques

Le mois dernier, la police brésilienne a accusé Ryan Lochte d’avoir déposé une fausse plainte pour vol.
Photo: Michael Sohn Associated Press Le mois dernier, la police brésilienne a accusé Ryan Lochte d’avoir déposé une fausse plainte pour vol.

Ryan Lochte ne pourra pas nager avant juin 2017 et il devra remettre les 100 000 $US qu’il a reçus à titre de bourses associées à la conquête de sa médaille d’or aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

Ces sanctions lui ont été imposées à la suite des incidents dans lesquels il a été impliqué lors des derniers JO.

Le Comité olympique américain (USOC) et la fédération nationale de natation, USA Swimming, ont annoncé les sanctions jeudi. Lochte a accepté la suspension, qui le privera des Mondiaux 2017.

Il ne pourra pas non plus toucher quelque financement que ce soit de l’un ou l’autre des deux organismes, ne pourra s’entraîner dans l’un des centres de l’USOC, devra effectuer 20 heures de travaux communautaires et n’accompagnera pas l’équipe olympique américaine à la Maison-Blanche.

Ses coéquipiers Gunnar Bentz, Jack Conger et Jimmy Feigen, impliqués avec Lochte dans les incidents qui se sont produits dans une station-service, ont quant à eux été suspendus pour quatre mois. Ils sont privés de tous leurs privilèges.

Bentz, qui est âgé de 20 ans, devra de plus effectuer 10 heures de travaux communautaires pour ne pas avoir respecté le couvre-feu imposé aux athlètes de moins de 21 ans.

« Comme nous l’avons précédemment dit, le comportement de ces athlètes était inacceptable. Il s’agissait de calomnies injustes à l’endroit de notre hôte et ces gestes ont détourné l’attention qui aurait dû être portée aux accomplissements historiques de l’équipe américaine, a déclaré le chef de la direction de l’USOC, Scott Blackmun. Chacun de ces athlètes a accepté la responsabilité de ses gestes et les sanctions appropriées. »

Le mois dernier, la police brésilienne a accusé Lochte d’avoir déposé une fausse plainte pour vol. Lochte n’a pas indiqué s’il allait retourner au Brésil pour se défendre.

La médaille d’or de Lochte au relais 4X200 m style libre a été l’une des 121 médailles gagnées par les États-Unis aux Jeux de Rio. Les gestes qu’il a posés dans cette station-service ont toutefois jeté ombrage à la deuxième semaine des Olympiques.

La commission d’éthique du Comité international olympique étudie également ces incidents.

« Quand des infractions au Code de conduite sont commises, il est de notre devoir de poser des gestes à la mesure de ces infractions, a indiqué le directeur général de la fédération nationale, Chuck Wielgus. Malheureusement, cet incident a détourné l’attention des athlètes qui la méritaient vraiment. »