Gaël Monfils atteint les demi-finales

Gaël Monfils était manifestement heureux de l’issue de son match contre Lucas Pouille.
Photo: Chris Trotman Agence France-Presse Gaël Monfils était manifestement heureux de l’issue de son match contre Lucas Pouille.

New York — Gaël Monfils est de retour dans le carré d’as d’un tournoi majeur pour une première fois depuis 2008 à la suite d’une victoire en trois manches contre Lucas Pouille, qui avait éliminé Rafael Nadal lors du tour précédent aux Internationaux des États-Unis.

Monfils, 10e tête de série, a gagné 6-4, 6-3, 6-3 contre Pouille, classé 24e, dans un quart de finale à saveur française à New York, mardi.

Monfils avait perdu lors de ses six dernières participations à un quart de finale en Grand Chelem depuis sa seule autre participation à une demi-finale, aux Internationaux de France en 2008.

Le divertissant tennisman joue toutefois le meilleur tennis de sa carrière présentement, lui qui n’a toujours pas perdu de manche en cinq sorties depuis le début de la quinzaine new-yorkaise.

De son côté, Pouille a vu son aventure prendre fin. Il n’avait jamais gagné un seul match aux Internationaux des États-Unis avant la semaine dernière. Il a peut-être manqué de carburant, alors que son duel de plus de quatre heures contre Nadal, dimanche, était son troisième match d’affilée à nécessiter cinq manches.

Tableau féminin

Du côté des femmes, Roberta Vinci s’est effondrée après avoir perdu le premier set sur une faute de pied, ce qui a permis à Angelique Kerber, deuxième tête de série, d’enlever les neuf derniers jeux et de remporter son match 7-5, 6-0 en quarts de finale des Internationaux de tennis des États-Unis.

Vinci a été finaliste à Flushing Meadows l’an dernier, se qualifiant pour sa première finale d’un tournoi majeur après avoir mis fin à la tentative de l’Américaine Serena Williams de réaliser le premier Grand Chelem la même année en plus d’un quart de siècle.

Mais alors qu’elle n’était qu’à deux points de remporter le premier set contre Kerber et au service à 5-4, 30-partout, Vinci, septième tête de série, a cafouillé. Elle a raté un coup droit trop long, puis elle a expédié un revers dans le filet pour concéder le bris. Et ce n’était que le début de la fin pour elle.

Vinci devait aussi composer avec une blessure au tendon d’Achille — elle portait du ruban noir en forme de « V » sur son mollet gauche — et un mal de dos. Pourtant, son jeu varié, parsemé de coups coupés et d’amortis ainsi que de montée au filet, a donné du fil à retordre à Kerber.

« C’est toujours difficile de jouer contre Roberta. C’est une bonne joueuse, a reconnu Kerber. Elle a tellement bien joué ici l’année dernière. »

Troisième demi-finale

Kerber, qui a l’occasion de devancer Williams au sommet du classement WTA après le tournoi, s’est qualifiée pour sa troisième demi-finale de l’année en Grand Chelem. Elle a gagné les Internationaux d’Australie en janvier, puis elle a perdu aux mains de Williams en finale à Wimbledon en jullet.

Kerber disputera sa première demi-finale à New York depuis 2011 contre une joueuse non classée, soit Caroline Wozniacki ou Anastasija Sevastova.